Nous sommes entrés dans la grande semaine de préparation à Pâques appelée communément la ‘’Semaine Sainte’’. Cette Semaine Sainte, qui comme chaque année commence par la célébration des Rameaux, fête de l’entrée ‘’Triomphante ‘’ de Jésus à Jérusalem comme Roi de l’univers qui donne sa vie par amour, reste profondément marquée par le ‘’Triduum Pascal’’ : Trois jours de Pâques. Trois jours durant lesquels nous célébrons les ‘’événements’’ les plus importants de la vie et du ministère du Christ Jésus.

Le Jeudi Saint fixe notre regard sur l’offrande du Christ par amour pour tous et pour chacun. Dans le pain et le vin, le Christ se donne. Il nous donne de devenir des hommes et des femmes de son Corps. Il nous donne d’entrer dans son intimité. Il nous introduit dans la vie de son Père par Amour. Cette offrande du Christ reste marquée par l’invitation adressée à tous ses amis : « Faites cela en mémoire de moi. » Où en sommes-nous dans le service du prochain ? Quel sentiment nous anime dans notre engagement en Eglise et dans le monde ?

Le Vendredi Saint se réalise sur la croix, ce que le Christ avait initié dans l’offrande du pain et du vin, « Ma vie, je la donne pour que le monde soit sauvé. ». Cette passion trouve son sens dans cet amour qu’il a pour nous, un amour don de soi. Sa passion, c’est la victoire de l’amour. C’est par amour qu’il va jusqu’au bout de sa mission de Fils de Dieu. Et nous, sommes-nous disposés à vivre de cet amour qui se veut don de notre personne sans hypocrisie ni mensonge ? Qu’est-ce qui nous motive sur le chemin de l’amour ? Qui aimons-nous réellement ?

Le Samedi Saint dans la Veillée Sainte marquée par l’annonce de la Pâques du Christ, c’est la victoire sur le mal et sur le péché. En célébrant le Ressuscité, nous sommes invités à vivre en ressuscités. Nous sommes invités à laisser le Ressuscité illuminer nos regards et nos cœurs. C’est donc à la joie que nous sommes conviés. Cette joie sainte, il nous faut la transmettre aux autres.

Nous devons être les signes de cette résurrection du Christ. Comment allons-nous dire aujourd’hui que le Christ est ressuscité, vraiment ressuscité ? Quels sont les signes de cette résurrection dans notre vie ? La Tristesse de notre visage alors que nous sommes réunis pour faire mémoire du Christ ne peut pas faire découvrir à ceux et celles qui frappent à la porte de nos communautés que c’est le Vivant qui nous invite à sa table. Osons sortir de nos cercles habituels pour découvrir l’autre dans ce qu’il est : enfant de Dieu, et un visage qui nous dit que Jésus est Vivant pour l’éternité.

Fraternellement. Père Monné YAPO