Le Pape a signé le décret autorisant la béatification de Mgr Oscar Romero, l'ancien archevêque de San Salvador, assassiné en 1980. Cette décision était attendue puisqu'il en avait lui-même débloqué le procès de béatification.
Ouvert en 1994, le procès était au point mort depuis des années. Immense dans toute l'Amérique latine, le rayonnement de Mgr Romero dépasse largement les frontières du Salvador pour avoir dénoncé les injustices commises durant le conflit armé au Salvador qui dura 12 ans de 1980 à 1992, faisant pas moins de 75 000 morts, 8 000 disparus et 12 000 invalides. Il a été assassiné par un commando d'extrême-droite, en pleine messe, le 24 mars 1980, dans la chapelle de l'hôpital de la Divine-Providence, de San Salvador. La veille, dans son homélie, il avait lancé une diatribe contre les exactions de l'armée qui ensanglantait le pays. « Un soldat n’est pas obligé d’obéir à un ordre qui va contre la loi de Dieu. Une loi immorale, personne ne doit la respecter. Il est temps d’obéir à votre conscience plutôt qu’à l’ordre du péché. Au nom de Dieu, au nom de ce peuple souffrant dont les lamentations montent jusqu'au ciel et sont chaque jour plus fortes, je vous prie, je vous supplie, je vous l'ordonne, au nom de Dieu : Arrêtez la répression ! » avait-il lancé. Son assassin ne fut jamais officiellement retrouvé. Ses funérailles ont rassemblé pas moins de 350.000 personnes à San Salvador.
L'an dernier, une délégation de quatre évêques salvadoriens, travaillant sur sa cause de béatification, ont rencontré au Vatican le Pape François. L'évêque auxiliaire de San Salvador, Mgr Gregorio Rosa Chavéz, avait précisé : « En 2017 nous fêterons les 100 ans de la naissance de Mgr Romero, nous sommes confiants qu’avant cette date nous l’aurons sur les autels ». (source : News.va)