C’était déjà sensible lors de la choucroute paroissiale le samedi 25 au soir. Sur la cinquantaine de personnes joyeusement réunies dans la salle du Bon Pasteur, beaucoup de nouveaux visages avaient pris place. Et notre curé nous a encouragés à favoriser ce renouvellement.
statue SFS en gros plan.jpg

Lors de la messe du lendemain, à la fois messe des familles (plus nombreuses de dimanche en dimanche) et fête patronale, il a précisé les défis auxquels la communauté est confrontée. Le catéchuménat fleurit, comme en témoignaient la présence et le parcours de Didier et de Julien et c’est tant mieux, car leur exemple est encourageant pour plusieurs paroissiens qui hésitent à se lancer. La transmission de la foi aux enfants depuis le collège et le lycée est aussi un défi car, après des années de catéchisme très structurées, la paroisse manque d’animateurs et même de jeunes pour poursuivre leur chemin spirituel. Le développement des Fraternités et le tout récent Conseil de la Mission répondent à des recommandations épiscopales mais ils sont surtout des appuis pour entretenir un esprit fraternel et missionnaire. Etre attentif aux nouvelles personnes dans les célébrations, à leurs besoins et leur désir d’intégration, cela passe aussi par des verres de l’amitié, comme celui proposé à la fin de la messe par l’Accueil dominical et l’Accueil du samedi matin.
Les fidèles sont d’ailleurs repartis, chargés de lectures à méditer chez eux, en plus de la feuille de messe : le Fami’Lien pour s’informer des activités des enfants du KT et de l’aumônerie, un livret sur la sainteté selon saint François de Sales préparé par la Fraternité du même nom, une citation écrite par le saint, et un feuillet du père Guillaume sur les perspectives offertes à notre communauté paroissiale. Autant de documents complémentaires qui incitent à l’action fraternelle et missionnaire.

Michel Rocher