En ce premier dimanche de la nouvelle année, solennité de l’Épiphanie du Seigneur, j’ai à coeur de vous manifester mes voeux les meilleurs. Se pose alors la question qu’est-il bon et raisonnable de souhaiter ?

Au début de son ministère public Jésus-Christ manifeste qu’il accomplit une parole du prophète Isaïe : « L’esprit du Seigneur Dieu est sur moi parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction. Il m’a envoyé annoncer la bonne nouvelle aux humbles, guérir ceux qui ont le coeur brisé, proclamer aux captifs leur délivrance, aux prisonniers leur libération, proclamer une année de bienfaits accordée par le Seigneur. » Isaïe 61, 1-2 (voir Luc 4)

Alors je prie pour chacun et chacune de vous, pour vos proches et pour toute notre communauté chrétienne, que l’Esprit du Seigneur vienne raviver sa présence en nous ; qu’il nous unisse à la mission du Christ pour annoncer et mettre en oeuvre l’année de grâce que Dieu nous accorde !
Je prie afin que la puissance du Christ victorieux de la mort soit source de réconfort et d’espérance pour ceux et celles de vous et de vos proches qui sont humiliés par la vie et dont le coeur est brisé.
Je prie afin que nous fassions l’expérience d’être libérés de nos addictions, de ces pensées et attitudes mauvaises qui abîment le quotidien, font perdre l’espérance et nous coupent des autres.
Je prie pour ceux qui sont emprisonnés dans les prisons ou en eux-mêmes par les maladies mentales et les blessures du psychisme, que la Bonne Nouvelle du Salut en Jésus Christ devienne jour après jour un chemin de lumière et de paix !
Je prie pour que cette « année de bienfaits accordés par le Seigneur » soit pour tous les habitants de la paroisse et de notre pays, une année de profonde transformation dans nos relations quotidiennes. Particulièrement en famille, au travail et dans nos quartiers.

Il n’y aura pas de profondes et bénéfiques transformations sociales et politiques sans le développement de la bienveillance et de la fraternité. Cela ne peut venir que de nous et de la grâce de Dieu… Ensemble nous allons oeuvrer dans ce sens, mais nous savons bien que cela dépasse nos forces, c’est pourquoi nous implorons l’Esprit qui repose sur le Christ et qu’il est venu nous donner en partage.

A chacun et chacune, à vos familles, je souhaite de vivre une belle année emprunte de bonté et de paix.

Guillaume Villatte, prêtre
Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare