Nous nous redécouvrons un peuple ayant de grandes ressources culturelles, scientifiques, techniques, mais surtout un peuple généreux et fort dans l’adversité. Nos difficultés ne nous replient pas sur nous-mêmes, mais nous font penser aux pays émergents (résolution de la dette), à la façon de s’unir plus profondément entre pays européens…

Pour terminer voici une exhortation de l’apôtre Pierre dans une période de persécution au début de l’ère chrétienne. C’est pour nous aujourd’hui un encouragement dans nos épreuves : (I Pierre 1, 1-9)
« PIERRE, APÔTRE DE JÉSUS-CHRIST, à ceux qui sont choisis par Dieu, qui séjournent comme étrangers en diaspora dans les régions du Pont, de Galatie, de Cappadoce, dans la province d’Asie et en Bithynie, qui sont désignés d’avance par Dieu le Père, et sanctifiés par l’Esprit, pour entrer dans l’obéissance et pour être purifiés par le sang de Jésus-Christ. Que la grâce et la paix vous soient accordées en abondance. Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ : dans sa grande miséricorde, il nous a fait renaître pour une vivante espérance grâce à la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne connaîtra ni corruption, ni souillure, ni flétrissure. Cet héritage vous est réservé dans les cieux, à vous que la puissance de Dieu garde par la foi, pour un salut prêt à se révéler dans les derniers temps. Aussi vous exultez de joie, même s’il faut que vous soyez affligés, pour un peu de temps encore, par toutes sortes d’épreuves ; elles vérifieront la valeur de votre foi qui a bien plus de prix que l’or – cet or voué à disparaître et pourtant vérifié par le feu –, afin que votre foi reçoive louange, gloire et honneur quand se révélera Jésus-Christ. Lui, vous l’aimez sans l’avoir vu ; en lui, sans le voir encore, vous mettez votre foi, vous exultez d’une joie inexprimable et remplie de gloire, car vous allez obtenir le salut des âmes qui est l’aboutissement de votre foi. »

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare