Dans son intervention au Synode pour l’Afrique, le président de la Conférence des évêques de France, Mgr André Vingt-Trois a évoqué le 11 octobre la place des 600 prêtres africains dans les paroisses françaises et des 250 étudiants en séjour temporaire. ” Les relations entre nos Églises s’inscrivent dans une histoire plus que séculaire. Mais nos relations ont beaucoup évolué depuis la première évangélisation. Nos Églises européennes ont pu se réjouir de voir les Églises africaines subsahariennes atteindre leur maturité avec leur hiérarchie propre, leur clergé, leurs communautés religieuses, leurs laïcs si fortement impliqués dans la vie des paroisses et dans l’annonce de l’Évangile sur la terre d’Afrique.

Depuis quelques années, nos relations se développent dans un véritable échange de dons. Sans doute beaucoup de diocèses ou de paroisses de France sont engagés dans une aide concrète à diverses Églises d’Afrique. Mais aujourd’hui beaucoup de nos diocèses reçoivent une aide importante des diocèses africains. Cette aide se présente principalement sous deux formes. La première est le nombre des catholiques africains émigrés en France. D’autre part, les prêtres africains tiennent une place de plus en plus importante dans le dispositif pastoral français. En plus des prêtres étudiants (plus de 250 prêtres) qui sont nombreux dans les villes universitaires, nous comptons de plus en plus de prêtres africains au titre de “Fidei Donum “. Ils sont actuellement plus de 600, alors que les prêtres français ” Fidei Donum ” en service en Afrique ne sont pas plus de 70.

L’appel à des prêtres africains et leur accueil supposent une préparation et une attention très particulières. Je voudrais souligner particulièrement un point très important. Il faut que les relations entre les deux évêques (l’évêque d’Afrique et l’évêque de France) soient les plus claires possibles. Chaque fois que l’on néglige ces conditions préalables, c’est au détriment de la mission et au détriment du prêtre. Les difficultés que nous rencontrons ne doivent pas nous masquer la richesse des relations entre nos Églises et nous empêcher de rendre grâce pour l’échange des dons que nous vivons.”

benediction_presbytere.jpg

Soirée exceptionnelle à PONTOISE :‘’ Synode pour l’Afrique’’, mardi 27 octobre

Mgr Fidèle Agbatchi, archevêque de Parakou (Bénin) donnera des échos du Synode pour l’Afrique le mardi 27 octobre à Pontoise. Il a répondu à l’invitation de Mgr Riocreux à donner des échos de cette rencontre importante qui se déroule en ce moment même à Rome. Mgr Agbatchi est une personnalité de l’Eglise Béninoise et Africaine. Tous les africains et particulièrement les prêtres sont cordialement invités à cette rencontre.
Messe à la Cathédrale St Maclou à 19h30 suivie à 20h45 de la conférence de Mgr Agbatchi.