S’il y a un message que François de Sales a particulièrement adressé aux chrétiens de son temps, c’est bien que tous sont appelés à la sainteté. Pas seulement les moines et les moniales ou quelques athlètes spirituels capables de jeûnes rigoureux, de veilles prolongées et de grandes austérités.
La sainteté n’est pas l’affaire de quelques privilégiés, doués de capacités physiques, intellectuelles et morales extraordinaires. C’est l’affaire de tous et le lot de tous.

ÉTONNANT
En prêchant et en écrivant cela, François de Sales surprend plus d’un de ses contemporains et continue de surprendre un nombre des nôtres. Pourquoi ?
Sans doute parce que, de son temps comme aujourd’hui, une certaine image de la sainteté habite l’esprit de la plupart des gens. Spontanément, on pense aux saints du calendrier et l’on se dit : « je ne me vois guère sur cette liste ! » ou bien, on imagine des êtres extraordinaires, hors du commun et hors du monde dans lequel on vit : une catégorie d’êtres plus proches des anges que des humains ; et l’on se dit : « Ce n’est pas pour moi ! »…

Les paroles de Jésus sont là, claires et directes, adressées à tous : « Vous donc, vous serez parfait, comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48). À leur tour, les apôtres répercutent cet appel : « Ce que Dieu veut, c’est votre sanctification » (I Th 4, 3)… Et Pierre dans sa première lettre écrit : « À l’exemple du saint qui vous a appelés, devenez saints, vous aussi, dans toute votre conduite, selon qu’il est écrit « Vous serez saints, parce que moi, je suis Saint » (I p 1, 15-16) ».
François de Sales, à son tour, écrit sans hésiter : « Mon intention est d’instruire ceux qui vivent dans les villes, dans les couples, à la cour, et qui, par leurs conditions de vie, sont obligés de vivre extérieurement comme tout le monde ; bien souvent, sous le prétexte d’une prétendue impossibilité, ils ne veulent pas penser à une vie d’union à Dieu. (« vie dévote » dans son vocabulaire). »…

Car la sainteté n’est pas un exploit que l’on réaliserait par soi-même… Elle n’est pas une performance humaine, même spirituelle… La sainteté, c’est Dieu qui fait irruption et qui entraîne les hommes avec lui dans sa propre vie. Le premier pas vers la sainteté consiste donc à accueillir le Christ dans son coeur et apprendre à le connaître en l’écoutant… » St François de Sales nous guide sur ce chemin ! « Mettez votre coeur au large ».

La spiritualité de François de Sales par François Corrignan.2ème édition Artège poche

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé de la paroisse du Plessis-Bouchard et de Franconville gare