Il y a deux ans, on a cru que les travaux allaient commencer. La Mairie se disait prête, la Paroisse se tenait prête aussi pour créer son « Association des Amis de Saint Nicolas ». Et puis rien !

Le premier projet s’est avéré irréaliste. Il a fallu reprendre à presque zéro, tout en ne retardant pas la réfection du parvis et de la place de l’église. Un nouvel architecte a été engagé par la Mairie.
Et en son absence, mais à l’appui de ses plans, le Conseil pastoral, en présence du Père Monné, a organisé une réunion d’information pour tous, le samedi 13 mars. Une quinzaine de personnes étaient présentes. Il est certain que le projet est cette fois bien engagé, sous la conduite de l’architecte du patrimoine Slavomir Swiecischowski. Son intention est de restaurer l’édifice en renouant avec sa vocation d’origine, au 12ème siècle, celle d’une église de pauvres paysans.

A l’extérieur, les enduits en ciment seront piochés pour faire ressortir les pierres et les recouvrir d’un enduit neuf à la chaux. Les piliers seront renforcés, ainsi que le clocher.
A l’intérieur, les vitraux seront remaniés et illuminés par rétro-éclairage, le retable du chœur est conservé et à restaurer dans son style baroque. On parle aussi de réinstaller la statue d’une Vierge du 15ème siècle, véritable trésor de la commune, ainsi que le reliquaire de Saint Nicolas. Les fonts baptismaux seront aussi réimplantés dans l’église, alors qu’ils sont conservés aujourd’hui par un particulier. Par contre, la tribune, friable et dangereuse, sera retirée. Enfin, la sacristie sera équipée de toilettes pour les handicapés.

Un problème inattendu se pose et concerne la cloche de Saint Nicolas. Très ancienne, elle est classée Monument Historique, car issue d’une fonderie dont les rares œuvres existantes sont protégées. Mais la Direction des Affaires Culturelles vient de décider de ne pas la laisser sonner « seule », car son fragile manteau finirait par céder sous les coups de butoir du marteau. Dans ces conditions, la Mairie, en accord avec la Paroisse, devra décider d’acquérir et d’installer une deuxième cloche.

Selon le planning de la Mairie, les travaux devraient commencer prochainement dans l’église, qui a déjà été consolidée par des étayages fin 2009. Les échafaudages seront posés et le parvis déjà rénové sera protégé. Le financement des travaux est à préciser, mais le montant sera plus élevé que le budget envisagé en 2008.

St-Nicolas.JPG
La Paroisse est aussi engagée par ce planning. La Commission Saint Nicolas (Anne Claisse, Bernard Clément, Marie-Christine Carini, Jean Freitas et Marie-Odile Gaillard), active depuis plusieurs années, poursuit la concertation avec la Mairie. Les participants à la réunion du 13 mars ont souligné les sujets à maîtriser au nom de la Paroisse : chauffage (prévu au sol, mais avec radiateurs d’appoint à la charge de la Paroisse), sonorisation (installation du filage), éclairage (notamment du chœur), emplacement de l’autel.
Il reste à finaliser le projet pastoral pour Saint Nicolas, déjà largement réfléchi et ébauché par le Conseil Pastoral et la Commission Saint Nicolas. A priori, l’église sera ouverte du matin au soir, et une nouvelle équipe du centre bourg sera la bienvenue. A la demande des familles, les cérémonies pourront y avoir lieu, tout comme les messes de semaine. En accord avec la Paroisse, des manifestations culturelles pourront être organisées, sans contradiction avec la vocation cultuelle de l’édifice.

Enfin, des dépenses resteront à la charge de la paroisse : nouvel autel, orgue, chaises, décoration. Pour cette raison, le Conseil Pastoral va relancer le projet d’Association des Amis de Saint Nicolas, au cours des mois à venir. Vous serez informés et invités à participer nombreux à l’Assemblée générale constitutive.

Cette fois-ci, à Saint Nicolas, on va croire dur comme pierre !

Michel ROCHER, pour le Conseil Pastoral