Oui, depuis un an, notre Curé Guillaume a décidé de redonner du lustre à notre fête patronale en faisant connaître et partager l’héritage spirituel de saint François de Sales, et pourquoi pas autour d’une raclette typiquement savoyarde.

L’an dernier, les familles étaient invitées à participer à un rallye quizz sur la vie de notre saint patron, et plusieurs ont joyeusement joué lors d’un après-midi pluvieux. Cette année, le samedi 19 janvier au soir, les tables étaient dressées pour accueillir une trentaine de paroissiens, et surtout des enfants et leurs parents. Après un copieux apéritif, cinq appareils ont été branchés et une soirée raclette a commencé avec des monceaux de fromage, de charcuterie et de pommes de terre, et un peu de vin aussi. Un parfum de Savoie, conforté par la projection d’un document fiction consacré aux années de mission de saint François dans le Chablais protestant. Nous avons partagé aussi une de ses prières à la Vierge Marie et des cantiques, avant de se séparer vers minuit tout de même.
fete de st françois 2019 procession.jpg
fete de st françois 2018.jpg
Le lendemain, la messe de la fête patronale se voulait festive. Elle l’a été sous divers aspects. La riche décoration florale a permis de mettre en valeur la statue de saint François de Sales, acquise par la paroisse fin 2017. L’orchestre paroissial était réuni à cette occasion et comme d’habitude a soutenu avec talent la ferveur des nombreux fidèles. La relique du saint était exposée : elle a été obtenue grâce aux soeurs de la Visitation d’Annecy pour notre paroisse et beaucoup ont pu la vénérer. La procession des offrandes a permis de rappeler, par des symboles comme un saxophone ou une boîte à outils, la multiplicité des engagements et des réussites de la communauté guidée par le père Guillaume, l’Equipe d’Animation Pastorale et le Conseil économique.

Après la messe, le verre de l’amitié était organisé dans la salle du Bon Pasteur. Encore une manière de favoriser les rencontres et les prises de contact entre ceux qui se connaissent bien et ceux qui gagnent à être connus. En quelque sorte, comme disait saint François de Sales, il faut apprendre à « s’entreporter » les uns les autres.

Michel Rocher