Quelle joie d’être ensemble à l’église Saint-François-de-Sales pour célébrer une grande fête chrétienne ! Après une Semaine Sainte, des Pâques et une Ascension confinées, la communauté avait soif de Pentecôte. A-t-elle été étanchée ? L’EAP et le père Guillaume ont bien fait les choses pour concilier retrouvailles pieuses et sécurité.

Messe Pentecote 2020 vue du choeur.jpg

D’abord, samedi soir, une longue veillée très recueillie rappelait que la vigie pascale a été empêchée par le confinement. Les fidèles ont eu plaisir à se retrouver à plus de 50 pour prier et communier ensemble à la nuit tombante.
Le lendemain, la grande messe a réuni 90 personnes, préalablement inscrits. Et quelques retardataires ont pu prendre place sur le parvis. L’atmosphère était à la fois à la fête (de l’Esprit Saint) et à la prudence. Dans un décor d’église en chantier, les paroissiens masqués ont pu prier, chanter et communier, mais les gestes de paix et les croisements dans les allées étaient proscrits. L’équipe d’accueil sanitaire a sécurisé les déplacements et prodigué autant de gel que nécessaire. Mais le déconfinement invite d’abord à l’ouverture. Avec le soutien de l’Esprit Saint, devenons une « communauté déconfinée », comme demandé dans la prière universelle : « que notre attention s’éveille davantage aux personnes nouvelles qui rejoignent notre assemblée, pour que nous allions vers elles. Que la vie des différentes équipes s’oriente davantage dans une perspective missionnaire. »

Pentecote 2020 curé SFS et servant.jpg

A la sortie de la messe dominicale, les corbeilles aseptisées pour une quête généreuse étaient en place, et le Lien n’était à disposition que pour les personnes qui ne le reçoivent pas sur leur messagerie. D’ailleurs, comme au temps du confinement, les fidèles internautes sont priés d’imprimer chez eux des exemplaires pour les remettre à leurs voisins et amis non équipés. C’est cela aussi l’Eglise missionnaire. Enfin, le père Guillaume, pour frustrer le moins possible la communauté, a non seulement filmé et diffusé en direct la messe de 10h30 sur Facebook, mais il a aussi programmé en urgence une messe supplémentaire à 18h30, toujours pour 90 personnes maxi. Finalement, la plus belle nouveauté durable de cette Pentecôte 2020 a été la découverte sous l’autel d’un chandelier géant, offert à la paroisse par des chrétiens de Pologne. Une bougie pour chaque jour et un cierge pascal pour toute l’année : quel symbole de persistance de la foi en toute circonstance !

MR