PAQUES_feu_pascal.JPG
C’est le mystère du matin de Pâques : Jésus ne ressuscite pas pour Lui-même, mais pour nous. Il veut nous entraîner dans sa résurrection. Et pas seulement la résurrection des corps à la fin des temps, mais aussi une résurrection progressive dès maintenant, comme une lente et patiente maturation dans notre vie quotidienne. Nous avons à comprendre que Jésus nous invite à être des hommes et des femmes transformés. Nous avons, peu à peu, à apprendre à regarder les autres comme Dieu les regarde. La plupart du temps, nous regardons les autres à partir de nos blessures, de nos fragilités, de nos peurs. Notre résurrection commence dès ici-bas par une transformation très lente où l’Esprit Saint, progressivement, transforme notre intelligence, notre coeur, pour que nous devenions pleinement des filles et des fils de Dieu.

(d’après Jean Vanier)