Mettre le Carême, Pâques et la Résurrection à la portée des petits de l’Eveil à la foi : une vraie gageure pour leurs animatrices. Elles s’en sortent plutôt bien, à entendre Isabelle Guizard-Galland. Et comme toujours à base de découpages, coloriages, collages... Ainsi des 3-7 ans ont-ils découvert, sous leur conduite, le sens du Carême en réalisant des fleurs à base de pétales en papier de couleurs sur chacun desquels était inscrite une attitude ou une action à adopter pendant les quarante jours du Carême : « Sourire », « Prier », « Aider », etc. Ou, pour les plus grands, une prière : « Seigneur, apprends-moi à partager », « à pardonner », « aide-moi à laisser grandir en moi la graine d’amour ». A partir de savoureux et tendres dessins de « Pomme d’Api Soleil » (n° de Carême), représentant des cigognes hébergeant une poule dans leur nid et de deux petits oiseaux venant protéger d’un toit des petits lapins, les animatrices ont tenté de faire réaliser aux plus petits que n’avoir ni toit, ni nourriture est injuste et que tout le monde peut faire quelque chose pour aider ceux qui n’ont rien. Tandis que les plus grands étaient amenés à découvrir l’ensemble de la Semaine Sainte, en coloriant un encart joint à ce numéro : de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem, à sa mort et sa Résurrection. A signaler, la présence d’un papa qui vient aider les animatrices pour leur plus grande joie… Les connaissances en matière religieuse de certains enfants comme Lucile, Timothée, Erika et sa grande soeur Victoria scotchent carrément Isabelle. Elle dit de Victoria, six ans, « Elle est sacrément calée. Elle sait que le Carême commence 40 jours avant Pâques…Qu’est-ce qu’elle connaît comme choses, c’est impressionnant ! »

Jacqueline HUBER

oeufs_de_paques.jpg