La prière du REGINA COELI

La prière de l’Angélus se transforme pendant le temps pascal ; nous ne faisons plus mémoire de la visite de l’ange Gabriel à la Vierge Marie, à son « oui »… L’Église fait mémoire de la façon dont les Apôtres ont annoncé à Notre Dame la résurrection de Jésus.

Reine du ciel réjouis-toi, alléluia,
car celui que tu as mérité de porter dans ton sein, alléluia,
est ressuscité comme il l’avait dit, alléluia,
prie Dieu pour nous, alléluia.

V/ Sois dans la joie et l’allégresse Vierge Marie, alléluia.
R/ Parce que le Seigneur est vraiment ressuscité, alléluia.

Prions : Dieu, qui, par la résurrection de ton Fils, notre Seigneur Jésus-
Christ, a bien voulu réjouir le monde ; permets-nous de parvenir, par la
prière de la Vierge Marie, sa mère, aux joies de la vie éternelle. Par le
Christ notre Seigneur. Amen.

Que cette prière puisse accompagner nos journées et les illuminer de la joie qui en émane.

Anniversaire des apparitions de Notre Dame à Fatima, au Portugal

Les apparitions de Notre Dame ont été précédées par trois apparitions d’un Ange qui s’est fait connaître comme « l’Ange du Portugal, l’Ange de la paix ». A chacune des apparitions il a laissé trois marques de son passage dans le coeur des trois voyants : Une impression profonde dans leur coeur et leur âme : silence, recueillement. Une prière différente à chaque fois.
Une attitude de prière : le corps profondément incliné vers la terre en signe d’adoration de Dieu.
Accueillons l’ensemble avec respect et ouverture de coeur.
Ne nous laissons pas dérouter par notre sensibilité et ce qui pourrait au premier abord nous rebuter. Avec coeur et intelligence, sachons recevoir ce que le Seigneur désire nous faire connaître et vivre. L’Église a authentifié ces apparitions et leur message. Il est conforme à la Sainte Écriture et la Tradition vivante de la foi.Nous sommes invités, en communion avec un grand nombre de chrétiens d’origine portugaise de notre communauté chrétienne à prier, petit à petit, ces prières que l’Ange a donné aux trois enfants : Lucia, Jacinta et Francesco.

Les prières données par l’ange aux troix voyants de Fatima en 1916

PREMIERE PRIÈRE
En arrivant près de nous il dit : N'ayez pas peur. Je suis l'Ange de la paix. Priez avec moi. Et, s'agenouillant à terre, il courba la tête jusqu'au sol, et il nous fit répéter trois fois ces paroles : Mon Dieu, je crois, j'adore, j'espère et je Vous aime. Je Vous demande pardon pour ceux qui ne croient pas, n'adorent pas, n'espèrent pas et ne Vous aiment pas. Puis, se relevant, il dit : Priez ainsi. Les Coeurs de Jésus et de Marie sont attentifs à la voix de vos suppliques.

DEUXIÈME PRIÈRE
Soudain, nous avons vu près de nous la figure de l'Ange : Que faites-vous ? Priez ! Priez beaucoup ! Les Coeurs de Jésus et de Marie ont sur vous des desseins de miséricorde. Offrez constamment au Très-Haut prières et sacrifices. Comment devons-nous faire des sacrifices ? Demandai-je. De toutes les manières que vous pourrez, offrez un sacrifice en guise de réparation pour les péchés pour lesquels Il est offensé et de supplique pour la conversion des pécheurs. Attirez ainsi la paix sur votre patrie. Je suis son Ange gardien, l'Ange du Portugal. Surtout, acceptez et supportez avec soumission la souffrance que le Seigneur vous envoie.

TROISIÈME PRIÈRE
Nous avons vu briller sur nous une lumière inconnue. Nous nous sommes redressés pour voir ce qui se passait et nous avons vu l'Ange tenant dans la main gauche un calice dans lequel tombaient quelques gouttes de sang, depuis l'hostie suspendue au-dessus. Il s'agenouilla près de nous et nous fit répéter trois fois : « Très sainte Trinité, Père, Fils, Saint-Esprit, je Vous adore profondément et je Vous offre le très précieux Corps, Sang, Âme et Divinité de Jésus-Christ, présent dans tous les tabernacles de la Terre, en réparation des outrages, sacrilèges et indifférences dont Lui-même est offensé. Et, par les mérites infinis de son Très Saint Coeur et du Coeur immaculé de Marie, je Vous demande la conversion des pauvres pécheurs. » Puis, se levant, il prit de nouveau dans sa main le calice et il me donna l'hostie. Ce que contenait le calice, il le donna à boire à Jacinta et à Francisco, tout en disant : Prenez et buvez le Corps et le Sang de Jésus Christ horriblement outragé par les hommes ingrats. Réparez leurs crimes et consolez votre Dieu. De nouveau, il se prosterna à terre et il répéta avec nous la prière, trois fois de plus : très Sainte Trinité, etc. et il disparut...