Cette année, la Paroisse part à la recherche « DES SIGNES SUR LA ROUTE ». La route de Noël est balisée par les 4 dimanches de l’Avent, mais elle l’est peut être, pour chacun de nous, par la reconnaissance des signes de l’Amour et de l’Espérance dans notre vie quotidienne. Nous sommes invités à identifier ces signes inattendus qui ne relèvent pas du hasard : une réconciliation, un conflit évité, une visite chaleureuse, une souffrance qui disparaît,…. Ce sera en quelque sorte, le fil conducteur de ce Temps, dont les moments forts sont présentés maintenant.

Une Prière universelle exprimée par post –it !

C’est une première ! Mais il s’agit bien d’une prière universelle. A ce moment des messes des weekends de l’Avent, un post-it sera distribué à chaque fidèle et celui-ci pourra rédiger tout de suite un « signe sur la route », perçu dans les jours précédents. Avant l’offertoire, il pourra se déplacer pour coller son post-it, comme une étoile, sur un grand panneau bleu nuit installé près du chœur et intitulé : « Merci pour ces signes sur la route ». Cette prière originale sans parole sera accompagnée par l’orgue.
Les messes de l’Avent sont préparées par les animateurs et tous ceux qui sont appelés par eux. Un cantique commun à tous les offices rappellera le fil conducteur

« Une heure pour Dieu »

C’est le nom donné cette année aux traditionnelles Haltes de l’Avent. Le Père Jean Pierre propose une formule différente avec 2 temps et une durée maximale d’une heure.
Le premier temps est celui du partage d’Evangile par petits groupes. Après la lecture de l’Evangile du dimanche suivant, il commence par un silence, se poursuit par l’expression d’une phrase ou d’une conviction par ceux qui le souhaitent, sans débat interne, par le choix d’une de ces phrases qui a le plus touché le groupe, pour la dire ensuite à l’ensemble des groupes.
Le deuxième temps est celui de l’Adoration du Saint Sacrement, avec un texte de citations bibliques pour méditer silencieusement et un cantique final
Cette « heure pour Dieu » aura lieu à deux reprises : les jeudis 2 et 9 décembre, de 20h30 à 21h30

Une cérémonie pénitentielle sans absolution collective

Encore une première ! La cérémonie aura lieu le jeudi 16 décembre, de 20h30 à 21h30. Le Pape Jean-Paul II a, depuis plusieurs années, restreint les cas où on peut donner l’absolution collective : il a demandé que même les célébrations communautaires (qu’il a recommandées) comportent un aveu et une absolution individuelle. Ce que l’on vivra ce soir-là tiendra compte de cette directive.
Parmi les différents « temps » de la célébration du Sacrement, celui de l’accueil de la Parole de Dieu sera développé, celui de l’aveu personnel sera réduit : on s’avancera en procession vers le prêtre debout dans le chœur, comme on le fait pour venir communier : on laissera simplement une zone de discrétion (comme dans la file d’attente à la poste ou à l’hôpital). Devant le prêtre, on limitera son aveu à 1 seul point qui nous paraît le plus important. On recevra alors l’absolution avant de retourner à sa place.
Certains souhaiteraient avoir un entretien avec le prêtre, s’étendre plus longuement ce ne sera pas possible dans ce cadre. C’est pour répondre à ce souhait que des horaires de confessions individuelles sont prévus avant Noël : samedi 18 décembre, de 14h à 16h, dans l’église et sur demande.

Les autres temps forts sont :

- l’Opération « Solidarité Jouets » déjà lancée : les listes des 30 cadeaux arrivent au fur et à mesure, mais chacun peut au moins s’inscrire comme donateur
- une célébration pénitentielle pour les jeunes de l’Aumônerie est prévue aussi le 17 décembre, à 19h00
- pour les enfants du catéchisme, la célébration de Noël est programmée le 14 décembre, à 20h

avent.gif