« LE BON LARRON », MODÈLE DU REPENTI QUI CONFESSE SES PÉCHÉS »

« Luc a fait du « bon larron » le modèle du repenti qui confesse ses péchés. Il n’est pas zélote, un martyr d’Israël. Comme son compagnon, c’est un brigand de grands chemins qui n’a jamais craint Dieu. Il a des crimes sur la conscience et mérite son châtiment, à la différence de Jésus qui n’a commis aucune faute. Devenu disciple, il espère que Jésus le fera entrer dans son Royaume, quand le Fils de l’homme reviendra pour inaugurer son règne. Jésus lui fait comprendre que ce règne est inauguré dès aujourd’hui, et qu’il pourra entrer dès aujourd’hui avec lui dans le paradis, sans attendre la fin des temps. Pour Luc, la mort de Jésus inaugure une condition nouvelle pour tout converti ».

Signé : Jean POTIN, « Jésus, l’histoire vraie »