On l’a entendue dans l’Evangile de mercredi dernier. Comme c’est important de se remettre devant, lorsque la paroisse commence une nouvelle année ! Ecoutons St Luc (Lc 9, 1 – 6) : « En ce temps-là, Jésus rassembla les Douze … Il les envoya proclamer le Règne de Dieu et guérir les malades … ils partirent et ils allaient de village en village, annonçant la Bonne Nouvelle et faisant partout des guérisons ».

Deux axes, donc, à cette Mission : l’un, de l’ordre d’une Parole à dire, une Bonne Nouvelle à proclamer ; l’autre, une action à faire, guérison nous dit le texte, mais plus largement toute sorte d’actions à mener au service du bien des hommes. Et ces axes sont toujours ceux auprès desquels le Christ nous demande de vérifier si notre vie correspond bien à la Mission qu’Il nous confie. A nous, toute l’Eglise répandue à travers le monde, à notre paroisse du Plessis, à chacun de nous personnellement. Parole L’annonçant et action pour le bien, intimement mêlées.
Certains penseraient : Agissons ! Faisons le bien autour de nous, soyons des acteurs d’amitié, de justice de partage autour de nous. Pas la peine de faire référence à Dieu ni au Christ par « respect » (??) pour les autres. Peut-être trouveront-ils tout seuls (??) le chemin de l’Evangile.

C’est beau de vouloir faire le bien autour de soi. Et beaucoup d’associations philanthropiques s’y emploient comme la Croix Rouge par exemple. Mais cela ne suffit pas pour être conforme à la Mission à laquelle le Christ nous envoie, Lui qui demande à ses disciples d’accompagner leur action au service du bien d’une référence à Lui et à son Père pour que les hommes Le connaissent. D’autres diraient : Parlons du Christ, proclamons-le. Quant au bien à faire, il y a déjà les services publics, les mouvements sociaux, les associations caritatives qui s’en occupent.
Chez Dieu, Parole et Action ne font qu’un : « Dieu dit " Que la lumière soit ! " Et la lumière fut ». Mais pour nous, humains, parole et action sont séparées, et sont à mener ensemble. Que serait une proclamation de l’Evangile, de l’amour de Dieu pour tous, qui ne serait pas accompagnée de gestes concrets qui témoignent de cet amour ? De belles paroles en l’air un peu creuses comme celles des messages publicitaires ! « Montre-la moi ta foi qui n’agit pas. Moi, c’est par mes oeuvres que je te montrerai ma foi » dit St Jacques. A notre paroisse en ce début d’année pastorale, mais aussi à chacun de nous personnellement de vérifier si notre vie intègre bien ces deux dimensions pour être fidèle à ce que le Seigneur nous demande.

Père Jean-Pierre