Le samedi 1er février, cinq membres de la Fraternité Saint François sont allés au Grand Clos, à leur demande, pour parler de notre saint Patron. Une trentaine de personnes étaient là pour nous écouter. Nous leur avons montré un DVD sur les lieux de la vie de saint François, en Haute-Savoie.

Grand Clos Fraternité SFS 1 02.jpg
Grand Clos Fraternité SFS 1 02 b.jpg

Nous avons ensuite entamé une discussion sur des sujets qui étaient chers à saint François. Il s’exprimait en utilisant le vocabulaire de la nature, comme : « Il faut fleurir là où on a été semé. » Une dame a répondu que, quand on retrouvait les lieux de son enfance, on était heureux. Cela est vrai mais nous avons approfondi cette réflexion avec un autre thème cher à saint François : « Aimer sa vocation ». Nous nous sommes dit que nous pouvions être heureux quel que soit l’endroit où nous nous trouvions, quelles que soient nos capacités, en étant optimistes, en faisant les petites choses avec amour. Quelqu’un a ajouté, à juste titre, que, dans une maison de retraite, tout cela était vrai à condition de se sentir soutenu par sa famille, ses enfants. Nous avons enfin évoqué la douceur salésienne qui consiste à être patient, doux et humble. « Tout par amour et rien par force. »
Nous avons ensuite goûté ensemble. Ce fut un après-midi d’échanges bienfaisants où la Fraternité Saint François a profité de la sagesse des anciens et où les anciens ont pu récolter quelques pépites d’optimisme grâce à la spiritualité de saint François.

Marie-Hélène Rocher