Chronologiquement, il y a toujours un premier à faire une découverte, à dire ce qu’il a découvert. Le premier qui a trouvé les mots justes, nul ne peut prendre sa place. Nul ne prendra jamais la place de Simon-Pierre. Mais dans l’Eglise bâtie sur cette pierre, chacun des disciples de Jésus est invité à répondre à la même question : « Et vous, que dites-vous ? Pour vous, qui suis-je ? ». Il ne suffit pas de répéter, de redire les mêmes mots, même traduits dans sa propre langue. Il faut peu à peu découvrir leur sens. Il faut les faire siens. La fidélité n’est pas simple répétition. La foi ne consiste pas à contresigner « Lu & approuvé ».

Etre disciple de Jésus, c’est dire sa propre foi en communion avec beaucoup d’autres. C’est reconnaître que cette foi vient de Dieu, qu’elle est révélation : confidence du Père qui fait découvrir, par l’Esprit, qui est ce Jésus qui nous interroge ; confiance faite à la parole de Jésus, à la parole de Pierre et de tous les croyants qui nous ont précédés.

L’Eglise est construite de ces multiples pierres vivantes, sur tous ceux qui, à la suite de Pierre, trouvent des mots justes pour exprimer quelque chose du mystère de Jésus. Chacun de nous, à partir de son expérience, est invité à choisir les mots avec lesquels il aime dire sa foi, s’adresser à Jésus, parler de Lui.

Père Jean-Pierre