Mais regardons dans notre diocèse, lors du grand rassemblement de la Pentecôte 2018, nous avons vu la beauté de l’Église. Une foule de 15000 personnes de tous les âges, la paix, la joie, la ferveur autour des 11000 jeunes et adultes qui ont célébré le sacrement de la confirmation.

Encore plus proche de nous, sur notre paroisse, regardons l’assemblée de chaque dimanche. Nous constatons la joie et la qualité de prière de nos célébrations. Nous sommes heureux d’y accueillir des visages nouveaux et des familles ; 7 adultes qui demandent la foi et se préparent aux sacrements de l’initiation chrétienne (baptême, confirmation et eucharistie), 10 couples qui demandent à célébrer le sacrement du mariage et cette année plus de 50 couples qui demandent le sacrement du baptême pour leur enfant.

La beauté de l’Église, c’est encore et davantage, un peuple de croyants qui se tournent vers Dieu pour l’adorer et le prier. Ils sont nombreux les baptisés qui prennent de plus en plus de temps pour Dieu ! La beauté de l’Église, c’est cette audace pour parler de notre joie de croire et de vivre une communion avec Dieu en Jésus-Christ, et ils sont de plus en plus nombreux les chrétiens qui témoignent au quotidien dans leur famille et sur leur lieu de travail. La beauté de l’Église, c’est cette attention quotidienne aux plus fragiles et aux plus démunis : les adultes handicapés de Foi et Lumière, les personnes accueillies et aidées par le Secours Catholique, beaucoup d’entre-elles viennent de pays étrangers. C’est aussi l’attention aux personnes âgées du Grand Clos et les visites à domicile sans parler de tous ces gestes du quotidien – animés par l’Esprit du Christ - dans les familles.

Guillaume Villatte,  prêtre, Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare