Pour un jeune qui fait sa profession de foi, c’est difficile d’être fidèle, de venir à la Messe le dimanche surtout si l’on n’est pas encouragé, soutenu par ses proches ou si l’on est objet de moqueries à cause de sa foi. Pour continuer à vivre avec Dieu, de communier avec Dieu, il ne peut pas s’appuyer seulement sur ses propres forces ou ses bonnes résolutions. Il doit accueillir le don de l’Esprit Défenseur, l’Esprit de vérité. L’Esprit Saint, c’est la nouvelle présence de Jésus lui-même, Jésus ressuscité, présent tout spécialement dans l’Eucharistie.

Aux yeux du monde, Jésus n’est qu’un disparu, un homme du passé, respectable, méprisé ou haï … ou simplement sans importance. Pour tous ceux-là, Jésus qualifie leur état d’ « orphelin » : ils n’ont plus de Père ! Il y a beaucoup d’orphelins de Dieu dans notre monde indifférent… C’est l’amour qui permet de vivre avec Dieu. « Si vous m’aimez … » dit Jésus par deux fois. Effectivement, quand deux personnes s’aiment profondément, même si elles ne sont pas matériellement ensemble, en fait l’image de celui ou de celle qu’elles aiment est présente en eux et les fait vivre. C’est comme si chacun portait l’autre en lui. Et Jésus utilise le même langage : « En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et moi en vous. » Cela exprime un amour très fort, qui rend l’autre mystérieusement présent, même lorsqu’il semble absent.

Père Jean-Pierre