Il s'appelle Christian Chaudouet, il vient plutôt à la messe à Saint-Nicolas, il appartient à la Commission pontificale "Justice et Paix-France". Il est bien placé pour nous en parler. Depuis le XVIIIème siècle et la Révolution française, l'Eglise catholique avait regardé le "monde moderne", avant tout comme porteur d'erreurs, qu'elle devait combattre (le Syballus du pape Pie IX, en 1864, en désigne 80). Certes, Léon XIII (encyclique "Rerum novarum, 1891) et Pie XI ("Quadragesimo Anno", 1931) avaient porté un regard moins négatif. Mais lorsque Jean XXIII convoque en 1958 le Concile Vatican II, il le fit essentiellement en vue d'une "mise à jour" (aggiornamento) de l'annonce de l'Evangile du monde par l'Eglise, dans un esprit de dialogue et non plus de critique systématique. L'une des Constitutions produites par le Concile, "Gaudium et Spes", sur l'Eglise dans le monde de ce temps, sera consacrée à ce thème, de même, l'encyclique "Pacem in terris" (1963) de Jean XXIII.
C'est dans cette perspective que le pape Paul VI crée en 1967 la Commission pontificale "Justice et Paix" (et publie l'encyclique "Popularum progressio"). La Commission sera présidée un temps par le cardinal français Etchegaray. Sa mission consiste en l'étude, en vue de l'action, dans les champs de la Justice, de la Paix, et de plus en plus, des Droits de l'homme.

Il en est résulté l'apparition, dans de nombreux pays, voire dans de nombreux diocèses, d'institutions "filles" en quelque sorte, de celle de Rome. Ainsi, la Commission "Justice et Paix - France", créée dès 1967, réunit une vingtaine de membres, juristes, chercheurs, prêtres, religieuses, sous la présidence d'un évêque (naguère Mgr Grallet, aujourd'hui archevêque de Strasbourg, puis Mgr Dubost, évêque d'Evry, actuellement Mgr Boivineau, évêque d'Annecy). Elle travaille en étroite relation avec l'ACAT, Amnesty International, le CCFD - Terres solidaires, Pax Christi, le Secours Catholique, etc ...
Elle a pour mission, reçue de l'Eglise de France, d'étudier divers domaines -vastes- du monde actuel : droits de l'homme et justice internationale, développement, paix et sécurité, questions financières, Europe, nouvelles solidarités Nord Sud, etc... et de diffuser sa réflexion parmi les chrétiens. Il est intéressant de noter que le nom de tous les organismes suggère que la paix est le fruit de la justice....

Jean Chaudouet