Ces paroles du Christ révèlent son être profond, le dynamisme qui l’habite. Mieux encore ces paroles de Jésus nous dévoilent le mystère de sa personnalité : Jésus peut dire « je suis » de la même façon que Dieu s’est révélé à Moïse (cf. l’épisode du buisson ardent, Exode 3). Seul Dieu « EST », au sens fort du mot ! Cette plénitude d’être est jaillissement de vie. C’est déjà vrai dans notre monde à nous, il y a des personnes qui, étant pleinement elles-mêmes, bien posées en elles-mêmes, sont porteuses de vie autour d’elles… Elles nous disent quelque chose du mystère de Dieu qui se dévoile dans la personnalité du Christ.

Cette Vie éternelle qui est Dieu nous est donnée en partage par le Christ. Il fait reposer sur nous l’Esprit Saint qui donne la Vie. Nous en avons fait une expérience renouvelée dimanche dernier lors de la célébration des premières communions. Cette vie s’est manifestée sous forme d’une paix qui a saisi l’assemblée, et par le recueillement des enfants.

Cette vie s’est aussi manifestée lors de la dernière rencontre de Venez et Voyez – ce parcours en quatre soirées pour renouveler notre expérience de Dieu et nous laisser saisir par l’Esprit. Oui, mardi dernier, les vingt personnes présentes ont pu ouvrir leur coeur et « s’offrir au souffle de Dieu »… Elles ont pu confier à Dieu, sous forme d’une lettre et aussi à travers l’intercession de quelques frères et soeurs, leurs intentions de prière, leur désir profond, le poids qui pèse sur leur vie… Quelle paix, quelle profondeur tout au long de la veillée et des démarches personnelles ! Cette vie éternelle s’est encore manifestée mardi matin lors de la rencontre des prêtres du diocèse avec notre évêque dans l’église St-Pierre et St-Paul de Gonesse : simplicité, histoire, culture religieuse, partage en petites équipes, messe votive en l’honneur du Saint-Esprit… Et cette image si suggestive de Jésus portant sur ses épaules la brebis retrouvée que nous a offerte notre évêque.

Alors « n’éteignons pas le jaillissement de la vie » parce que les temps sont durs, parce que la Covid rôde autour de nous… Vivons, oui vivons en plénitude ! Soyons prudents, prenons les précautions nécessaires, mais sortons… Continuons à visiter, à recevoir, à célébrer… Mourir de la Covid est sûrement moins mortel que de mourir d’isolement, de solitude, d’ennui ! C’est moins grave que de se ratatiner sur soi-même ! N’empêchons pas les plus anciens, les personnes à risque de vivre et de sortir ! PRUDENTS OUI, TIMORÉS NON ! « JE SUIS VENU, DIT JÉSUS, POUR QUE LES HOMMES AIENT LA VIE ET LA VIE EN ABONDANCE. » (Jean 10, 10)

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé de la paroisse du Plessis-Bouchard et de Franconville gare