Chers parents,

Vous avez fait la démarche de venir inscrire votre enfant « au catéchisme ». Ce n’est pas un choix facile ! Avec le rythme de vie de chacun, les horaires et les contraintes qui nous bousculent, les multiples sollicitations dont on est l’objet, nous et aussi les enfants ! Pour le caté, il faut « vouloir ». Pour cela, les motivations peuvent être différentes selon les familles, selon chacun. Elles ont chacune leur valeur. Elles peuvent se croiser, s’épauler, s’enrichir l’une l’autre : « ça s’est toujours fait dans notre famille », « nous voulons lui donner des repères dans la vie », « c’est lui qui l’a demandé car ses copains y allaient », « me tourner vers Dieu a été très important à certains moments de ma vie », « je voudrais qu’il fasse sa communion », « j’avais oublié la foi, mais depuis un moment, je sens que c’est important » et sans doute encore d’autres motivations …
Comme cette recherche réjouit la communauté chrétienne que nous formons ensemble ! Comme elle me réjouit personnellement, moi, votre prêtre, envoyé vers vous pour rassembler au Nom du Christ, pour faire retentir la Parole que Dieu veut adresser à tous et à chacun, pour donner sa vie divine qu’Il offre à chacun par la communion de chaque dimanche !

Cette joie est aussi teintée d’inquiétude : on sent bien parmi vous des personnes qui cherchent. Vous donnons-nous assez ? Qui se posent des questions profondes qui touchent à l’essentiel, ce genre de questions qu’on ne peut aborder que dans l’écoute, la confiance et pas avec le premier venu.
Vous propose-t-on suffisamment d’occasion de partage, de lieu d’écoute mutuelle ? Dans la parole que nous échangeons avec vous, nous contentons nous de vous fournir des renseignements sur les horaires, les méthodes, les calendriers de catéchèse ? Ne vous laisse-t-on pas sans pouvoir trouver, en Eglise, le lieu de parole et de dialogue que vous êtes en droit d’y attendre ?

Et voilà la proposition que nous fait notre évêque dans la démarche de Jubilé 2015-2016 dans laquelle il souhaite engager notre Eglise en Val d’Oise : « UNE INVITATION A PARTAGER SUR L’ESSENTIEL », comme il nous le dit. Et si, dans cette vie où l’on court toujours, où l’on n’a plus le temps de rien, si l’on se prenait un peu de temps POUR SOI ? pour prendre du recul, pour s’asseoir, poser son sac, se parler et s’écouter ? Ce sont des petits groupes pour vivre cela qui vont être bientôt lancés dans chaque paroisse et dans la nôtre. Si cela vous dit, n’hésitez pas à en parler aux catéchistes, à Odile, à moi-même. Laissez-vous tenter !

Père Jean-Pierre