Elles proposeront, par exemple aux plus grands, un « Calendrier de l’Avent » : il s’agit en réalité d’une grande feuille A4 comprenant 25 dessins (un par jour depuis le 1er dimanche de l’Avent jusqu’à Noël), chacun illustrant par jour « une petite chose à faire », dit Isabelle, soit une action (allumer une bougie, faire l’effort d’aller vers un camarade…), soit répondre à une question (exemple le nom des rois mages), soit une prière.
Les plus petits auront aussi leur Calendrier de l’Avent pour la maison, à partir d’un dessin en noir et blanc, de Jean-François Kieffer, dont Marie-Ange, leur animatrice, s’apprête à leur donner une copie. Il représente Marie tenant Jésus dans ses bras et Joseph, son époux, allant au-devant d’enfants venus leur offrir, à Marie des fleurs et au couple des bûches, des agneaux, etc. Un dessin que les enfants de l’éveil à la foi diviseront en 24 ou 25 cases, avant d’en colorier une chaque jour, tout en pensant au geste généreux qu’elle représente et qui l’encourage à l’accueil de l’autre et à la générosité.
Sur place, lors de leur séance d’éveil à la foi, une même activité est envisagée par les animatrices, pour les grands comme pour les petits : une guirlande d’étoiles de Noël. Ils disposeront pour cela de sept étoiles représentant chacune en dessin : l’Annonciation, la Visitation, Marie exultant son Magnificat, la Naissance de Jésus, les bergers, les mages et au final une foule s’empressant de venir voir Jésus. Étoiles que les plus grands découperont tandis que les plus petits les coloreront pour être ensuite fixées sur un ruban pour former une guirlande.
Jacqueline HUBER

En chemin vers la première de leurs communions

Cette année, huit jeunes se préparent à la première de leurs communions. Ils s’appellent : Maialen, Valentine, Shaïness, Benjamin, Baptiste, Tony, Gabriel et Matisse. Ils ont entrepris la première étape de cette préparation le dimanche 24 novembre dernier. Ce jour-là, ils avaient été invités à répondre : « Me voici » à l’appel de Jésus. Et ce, à l’image du prophète Samuel, qui, enfant, avait été appelé trois fois par son nom, une nuit. S’étant alors précipité près de son maître, pensant qu’il l’avait appelé, il suivit les conseils de celui-ci et répondit à la voix qui était celle de Dieu : « Me voici » (Ancien Testament, 1 Samuel,1-18).
Ces huit jeunes « sont en effet appelés à suivre Jésus comme chaque chrétien, écrit Nadine, leur animatrice. Et pour cela nous avons tous besoin d’aide, poursuit-elle : celle de nos parents, parrains, marraines mais aussi de celle du prêtre, des catéchistes, de chacun des membres de la communauté paroissiale. Et venir à la messe, c’est répondre à l’appel de Jésus ».
Préalablement, Nadine n’a pas manqué d’aborder les sacrements avec les jeunes, au cours de leurs rencontres : le baptême, l’eucharistie, la confirmation, le mariage, la réconciliation, l’onction des malades et l’ordination. Dès maintenant, une rencontre est prévue chaque mois, un dimanche matin avant la messe. Elles seront consacrées, écrit Nadine, « à expliquer aux enfants les différents moments de la messe, le sens des prières, des gestes, des chants. Ainsi, ils pourront progressivement mieux vivre la messe ».
À noter : une étape de leur chemin vers la première de leurs communions qui passera par l’Abbaye d’Ourscamp, dans l’Oise, en avril.
Enfin la première de leurs communions tant attendue aura lieu le dimanche 10 mai, après avoir été précédée d’une retraite à Massabielle.
Jacqueline HUBER (source : Nadine LENOIR)