« Avant, je n’étais pas sûr de continuer à faire le caté, mais avec la retraite, maintenant j’ai envie de continuer ».Voilà une réaction qui a de quoi nous réjouir, à l’heure où, une fois la profession de foi terminée, les jeunes désertent l’Eglise. Elle émane de Malo, bientôt 13 ans, enthousiaste après la retraite de la profession de foi à laquelle il vient de participer avec quatre autres garçons et cinq filles, du 5 au 7 mai. Trois journées ensoleillées, émaillées de jeux de ballon, courses de relais, pique-niques, où régnait, dit-il, « un énorme esprit d’équipe ». « Dix jeunes très motivés, par la démarche proposée de devenir des aventuriers de la foi », écrit Joseph Tamba, leur animateur.

Accompagnés de ce dernier, du Père Jean-Pierre, d’un papa, Loïc et de deux mamans, Désirée et Anne-Sophie, ils ont découvert dans le livret « Les Aventuriers de la foi » le cheminement des témoins de Jésus : Pierre, premier apôtre de Jésus, Ignace de Loyola, Saint-Vincent de Paul et Mère Térésa, et saisi, au travers des témoignages d’une religieuse burkinabée, soeur Agathe, d’un séminariste, Charles Thierry et d’un couple Louis-Marie et Maulde, « à quel point la foi peut bouleverser une existence et en changer le cours ». Joseph précise : « A chaque fois, il s’agit de savoir entendre l’appel de Jésus et de Lui dire oui pour devenir son disciple, chacun à sa manière et selon ses dons et ses aspirations personnelles. » Le chemin proposé n’est pas toujours facile mais irrigué par l’Amour de Jésus, il est toujours, à entendre les témoins, source de grande joie. Aux dix ados retraitants de décider de se lancer dans l’aventure de la foi ! Malo semble partant : « Je trouve cette retraite magique parce que, pour moi, au départ je ne connaissais pas très bien cette religion, je butais sur des passages d’Evangile et ça m’a permis de comprendre. La compréhension a été vraiment super. C’était très intéressant et très instructif ».