L’équipe d’animation pastorale de la paroisse (EAP) vous avait proposé récemment d’en émettre. Une petite boîte a été déposée au fond de chacune de nos églises pendant plusieurs semaines. Elles étaient destinées à recueillir vos souhaits, vos désirs pour permettre à l’équipe et à votre curé de mieux « sentir » les besoins des paroissiens et d’agir en en tenant compte au maximum. Peut-être cette invitation à s’exprimer a-t-elle été insuffisamment exposée, car peu de réponses ont été reçues. L’une d’elles, cependant, a particulièrement attiré notre attention. Non qu’elle donne des pistes concrètes pour l’animation de la paroisse, mais parce que, surtout en ce temps de Carême, elle propose une attitude de conversion que chacun peut mettre en oeuvre. C’est pourquoi je remercie l’auteur et porte sa contribution à la méditation de tous.

Père Jean-Pierre

« La nécessité d’avoir une vraie bienveillance, pas seulement envers les membres de notre communauté, mais aussi envers les personnes que nous côtoyons chaque jour. Avoir une vraie écoute, une chaleur humaine, pas seulement lors des célébrations eucharistiques et à la sortie de la messe mais partout et en tout lieu. La bienveillance ne veut pas dire naïveté mais porter sur autrui un regard aimant, compréhensif et sans jugement. N’est-ce pas le propre de Dieu pour ses enfants que nous sommes ? Soyons dans l’humain. Prenons le temps d’écouter l’autre. Un sourire, un geste de cordialité, un mot d’empathie peuvent suffire … Cela ne demande pas grand-chose, pas de grande disponibilité, simplement un moment de grande attention à l’autre sans rien attendre en retour. Être là, c’est tout.
Ecouter, c’est donner à l’autre ce qu’on ne nous a peu têtre jamais donné : de l’attention, du temps, une présence bienveillante. C’est en apprenant à écouter les autres que nous arrivons à nous écouter nous-mêmes, dans notre corps, dans nos émotions. C’est le chemin pour apprendre à écouter la terre et la vie ardente. C’est devenir un poète de « l’humanitude » qui sent le coeur et voit l’âme des choses. À celui qui sait écouter est donné de ne plus vivre à la surface : il communie à la vibration intérieure du vivant.
Le pape nous montre le chemin en déclarant l’année de la Miséricorde. Alors soyons miséricordieux ! Montrons aux autres que nous sommes porteurs de la Lumière et que nous savons pardonner. »