Écoutons ce que Jésus dit du lis des champs : « Observez les lis des champs comme ils poussent : ils ne peinent ni ne filent. Or je vous dis que le Roi Salomon lui-même, dans toute sa gloire, n’a pas été vêtu comme l’un d’eux. Si Dieu habille ainsi l’herbe des champs, qui est là aujourd’hui et qui demain sera jetée au four, ne fera-t-il pas bien plus pour vous ?» (Mt 6, 28-30)
C’est avant tout le Seigneur qui manifeste ainsi sa délicatesse envers les hommes. Fleurir un autel, une croix, un ambon, des statues c’est :

 Manifester à Dieu notre reconnaissance pour le don de la vie et de tout l’univers. C’est lui dire que nous sommes touchés par sa délicatesse à notre égard, par sa providence qui veille sur nous…
 Exprimer ensemble notre attachement à Dieu, notre adoration.
 C’est aussi être accueillant aux personnes qui passent ou qui viennent vivre une célébration (baptême, mariage, funérailles …). C’est leur permettre de découvrir que ce que nous vivons dans les églises est une relation d’alliance avec Dieu, à l’image de la relation aimante d’un couple et d’une famille.

Merci à tous les membres de l’équipe florale de la communauté chrétienne et merci aux fleuristes pour leur générosité. Chaque fleur nous représente et s’offre à Dieu en notre nom pour le louer, l’adorer et lui rendre grâce de ses bienfaits.

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare