Ne nous imaginons pas que nous allons « rencontrer » Dieu, à Noël par exemple, sans « préparer » sa venue, sans nous purifier, sans travailler à nous convertir, à changer de vie.

Jean-Baptiste, lui, ne ménageait pas son auditoire. Il disait : « Changez totalement de conduite !... Retournez-vous !... c’est le sens du mot « conversion ». Vous faisiez ceci ? Faites maintenant le contraire. Ce mal que vous faisiez, cessez de le faire. Ce bien que vous ne faisiez pas, mettez-vous à le faire. Changez ! Changez ! »

A l’approche de Noël, les chrétiens sont invités à recevoir le « sacrement de Réconciliation » pour le pardon de leurs péchés. Dès maintenant, je veux m’y préparer pour en faire une démarche sérieuse, adulte, responsable. Et, comme les foules qui venaient au Jourdain, je commence à « reconnaître » mes péchés, lucidement. Seigneur, ouvre les yeux de l’aveugle que je suis ! Ce pardon, cette réconciliation, il nous sera possible de la vivre sous 2 formes :

 La rencontre individuelle avec le prêtre au cours de laquelle un entretien plus personnel est possible. C’est la forme qui est aussi recommandée si l’on a conscience d’un péché grave. Je serai à la disposition de tous ceux et celles qui le voudront : samedi 22 décembre et lundi 24 décembre de 14 h 30 à 16 h 30 à l’église St-François.

 Mais comme il est bon aussi de le vivre EN EGLISE : c’est le peuple de Dieu qui se laisse rejoindre par le Père qui part à sa rencontre et dont il se sait aimé. C’est sur cela qu’est porté l’accent lors de la célébration communautaire, plus que sur le temps de la confession qui se trouve abrégé même si, comme l’Eglise le demande, ainsi que l’absolution, elle a toujours lieu de manière personnelle.

CELEBRATION COMMUNAUTAIRE DU PARDON JEUDI 20 DECEMBRE DE 20 h 30 à 21 h 30 PRECISES A L’EGLISE St FRANCOIS

Père Jean-Pierre


avent_2.gif