Nous sommes un couple de retraités et nos deux enfants sont confinés seuls dans leur propre appartement. Mais le lien n’est pas rompu car nous avons institué un coup de téléphone inhabituel, chaque soir. Les enfants vivent le confinement en gardant le moral, en alternant le télétravail, les petites sorties et l’abus de réseaux sociaux, et même si l’avenir proche est incertain.
La solidarité inter-familiale fait du bien et permet de prendre nos maux en patience. Elle permet de se conforter et de cultiver l’optimisme pour l’après confinement.
Prions pour que la solidarité bienfaisante entre jeunes et ainés perdure.

Une famille, dont l’un des membres était atteint par le Covid 19, et donc super-confinée, s’est vu réveillée un matin vers 8h00 par un message téléphonique qui venait d’être laissé sur son répondeur : « Regardez derrière votre porte », disait une voix féminine. Et là, une surprise les attendait : sur leur paillasson, quatre bouteilles de lait et une belle brioche avaient été déposées. C’était le « cadeau » d’une voisine de l’étage du dessus qui, imaginant les besoins de cette famille super-confinée, n’avait pas hésité à se charger de 4 litres de lait pour eux avec, en prime, une brioche. Super, non !
Merci, mon Dieu, pour ton amour présent dans le coeur des personnes qui nous entourent. Aide-nous à leur être suffisamment attentifs(tives) pour t’y repérer à l’oeuvre, même dans le coeur de celles et ceux qui ne fréquentent pas habituellement l’Église .