Nous venons de fêter mardi dernier, le 8 septembre, la Nativité de la Vierge Marie. Ce dimanche un pèlerinage diocésain (sous forme réduite pour des raisons sanitaires) a lieu dans l’église Notre-Dame de Pontoise. En effet notre diocèse est confié à la bienveillance maternelle de la Vierge Marie, dans le mystère de sa Nativité. Quant à notre paroisse , elle est consacrée au Coeur immaculé de Marie depuis le 25 mars 1973. Il y a entre la Vierge Marie et l’Esprit Saint un lien très étroit et unique. C’est pourquoi tout en elle est disponible à la volonté de Dieu, c’est pourquoi aussi elle est notre avocate et notre consolatrice (deux attributs propres à l’action de l’Esprit Saint selon les paroles du Christ).
Cette sainteté de la Vierge Marie est possible uniquement parce que tout en elle est ouverture à Dieu, un « Oui » plein et entier à Dieu ; il y a toujours le don de Dieu d’un côté et la réponse des hommes de l’autre.

Notre paroisse et, en son sein, notre communauté chrétienne accueille d’une façon particulière la bienveillance maternelle de la Vierge Marie ; nous lui sommes consacrés. En relisant l’histoire de la communauté chrétienne : les liens forts qui unissent ses membres, l’attachement au ministère des prêtres et l’attention qui leur est portée… et, depuis le renouvellement de cette consécration le 8 octobre 2017, nous avons été étonnés et parfois un peu déstabilisés par l’accroissement de notre assemblée dominicale, son rajeunissement, l’accueil de familles, de catéchumènes (adultes demandant à devenir chrétien) et aussi accueil de nouvelles personnes dans les différentes équipes de la communauté chrétienne… J’aimerais aussi noter que l’épreuve du confinement a creusé une joie plus profonde de nous retrouver chaque dimanche pour célébrer l’Eucharistie du Seigneur et nos assemblées semblent encore accueillir de nouvelles personnes et s’étoffer… et, ce dimanche, accueillir Julien C. et Didier B. qui sont baptisés, confirmés et qui communieront pour la première fois au sacrement de l’Eucharistie.

En ce début d’année pastorale (et pas seulement d’année scolaire !) sachons reconnaître les bienfaits de Dieu et la place qu’y tient la Très Sainte Vierge Marie. Sachons rendre grâce à Dieu, le bénir et raconter autour de nous les merveilles qu’Il nous donne à vivre. Sachons développer un lien affectueux et délicat envers Notre- Dame, un lien de reconnaissance et d’écoute. Elle nous conduira sur des chemins de foi et d’union à son Fils qui seront sources de joie pour nous et tous les habitants de notre paroisse.

VOILÀ QUE S’OUVRE POUR NOUS UNE NOUVELLE « ANNÉE DE GRÂCE ACCORDÉE PAR LE SEIGNEUR ».

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé de la paroisse du Plessis-Bouchard et de Franconville gare