En ouvrant ma Bible, je suis récemment « tombé » sur la prière d’un de ceux qui nous ont précédés sur le chemin de la foi, un croyant du Premier Testament. En la lisant non pas en survol, mais en tentant de découvrir quel pouvait bien être le désir profond de ce frère, en tentant de me laisser vibrer par ce qui l’animait, en laissant à ces paroles le temps de faire leur chemin en moi, j’avoue avoir été touché. J’ai eu envie de vous la faire connaître à vous aussi en espérant qu’elle vous « parlerait » tout comme à moi :

J’ai prié… et l’Esprit saint m’a été donné, J’ai supplié… et l’Esprit de sagesse est venu en moi. L’accueillir m’a paru plus important que recevoir le pouvoir, la gloire et la force, A côté de l’Esprit, toutes les richesses m’ont paru creuses. Les diamants et les pierres précieuses ne faisaient pas le poids en comparaison. Auprès du don de l’Esprit, tout l’or du monde n’est qu’un peu de sable, Comparé à Lui, l’argent ne me parut plus que de la boue. Je L’ai aimé plus qu’on aime sa santé, plus qu’on aime la beauté. Je L’ai désiré plus fortement que la lumière Car sa clarté à Lui ne s’éteint pas ! Avec L’Esprit me sont venus tous les biens Et en Le recevant, j’ai obtenu une richesse incalculable.
(Livre de la Sagesse – Chap. 7 – Versets 7 à 11)

Plus que le pouvoir ? Plus que l’argent et les diamants ? Plus que la santé elle-même ? Recevoir l’Esprit Saint, on sent qu’il en a vraiment envie, qu’il Le désire de tout lui-même. Et pour moi ? Est-ce si important de Le demander, de Le recevoir et de vivre avec Lui ? Plus tard, Jésus dira : « Si vous, tout mauvais que vous êtes, vous savez bien donner le meilleur à vos enfants, combien plus votre Père du ciel donnera-t-il l’Esprit Saint à ceux qui Le Lui demandent ».

Père Jean Pierre