Au début du mois de février, des religieuses de Sarcelles sont venues prendre la parole au cours de nos messes paroissiales pour y témoigner. Le 2 février, fête de la Présentation au Temple de Notre Seigneur (ou le dimanche le plus proche) est traditionnellement la date où l’accent est mis sur la vie consacrée. Mais c’est tout au long de l’année 2015 que l’Eglise est invitée à redécouvrir le prix de ce don que Dieu lui fait. Voici donc quelques paroles que notre pape adresse à celles et ceux qui accueillent cet appel. Elle sont intéressantes pour nous aussi :

« Je voulais vous dire un mot, et ce mot, c’est LA JOIE. Partout où il y a des consacrés, il y a toujours de la joie ! » Pape François. A l’occasion de l’Année de la Vie Consacrée, notre pape François a remis trois « paroles programmatiques » aux personnes consacrées, comme les religieuses et les religieux, les membres des sociétés de vie apostolique, d’instituts séculiers ou de l’ordre des Vierges : « Comment pourrez-vous mettre en oeuvre cette invitation, pas seulement pendant l’année qui vous est consacrée, mais toujours ? » En étant joyeux ! Montrez à tous que suivre le Christ et mettre en pratique son Evangile remplit votre coeur de joie ! Contaminez ceux qui vous approchent par cette joie, et de nombreuses personnes vous en demanderont alors la raison et ressentiront le désir de partager avec vous votre aventure évangélique splendide et enthousiasmante.

En étant courageux ! Celui qui se sent aimé par le Seigneur sait qu’il place en Lui sa pleine confiance. C’est ce qu’ont fait vos fondateurs et vos fondatrices en ouvrant des voies nouvelles de service au Royaume. Avec la force de l’Esprit Saint qui vous accompagne, allez sur les routes du monde et montrez la puissance innovatrice de l’Evangile qui, s’il est mis en pratique, opère également aujourd’hui des merveilles et peut donner une réponse à toutes les interrogations de l’homme. En étant des hommes et des femmes de communion ! Bien enracinés dans la communion pastorale avec Dieu que vous avez choisi comme « le seul nécessaire » (Luc X, 42) de votre existence, soyez d’inlassables constructeurs de fraternité, tout d’abord en pratiquant entre vous la loi évangélique de l’amour réciproque et ensuite avec tous, en particulier les plus pauvres. Montrez que la fraternité universelle n’est pas une utopie, mais le rêve même de Jésus pour l’humanité tout entière..

Père Jean-Pierre