« J’ai retenu du Père Monné (surtout au moment du décès de mon père) sa capacité à écouter, son calme (peut-être apparent). Son accueil avec un franc sourire chaleureux. Quant à l’orgue et aux animateurs, il nous laissait faire. Nous avions carte blanche pour le choix des partitions, les moments de silence. Je n’ai jamais eu de sa part de remarque ou de critique » (Carole)

« Trois mots me viennent à l’esprit : « Rayonnant, Chaleureux, Ecoute ». Monné a marqué son passage par son humeur toujours égale, sa grande connaissance de la liturgie qu’il a essayé de nous inculquer, ses belles célébrations empreintes de joie, de recueillement, d’émotion et par sa confiance totale à notre égard, notamment dans les missions qu’il nous a confiées. Pour tout ce qu’il nous a apporté durant ces années : Merci, Monné ! » (Marie-Odile)

« Dans une paroisse où il y a plus de 18 mouvements et services, la tâche n’est pas facile quand il s’agit de suivre leurs activités et d’encourager à continuer les nobles services au nom du Christ. J’ai beaucoup apprécié la participation de Monné à nos réunions-bilan de l’équipe « Baptême » car nous avions besoin de lui faire partager nos vécus et d’entendre ses points de vue et encouragements. Merci, Père Monné pour les bons souvenirs des moments passés ensemble et pour ta disponibilité » (Ibrahim)

« Monné a donné la priorité au sacerdoce des laïcs, leur demandant de s’engager et d’assumer ce ministère. J’avoue que je n’y étais pas habitué même si j’ai conscience, en tant que membre du Conseil Pastoral, d’avoir touché de façon privilégiée cet engagement. » (Bernard)

« Monné m’a apporté de la joie lors des messes. Toujours souriant, à l’écoute des personnes et toujours avec la même joie de vivre. Merci à lui pour nous avoir, lors de la retraite de profession de foi, accompagné pour le jeu de piste (NDLR : ce qui a bien fait plaisir aux enfants) (Véronique)

« Monné, pour moi, c’est l’ouverture aux autres, un grand respect des différences, un esprit de combat lorsque sa religion est assiégée, le goût d’une liturgie dépouillée jusqu’à l’essentiel. Pour notre paroisse, les années Monné c’est l’apprentissage d’un curé moins disponible et de projets inter paroissiaux, l’affirmation de notre autonomie par des actes et des initiatives, la satisfaction de voir reconnue et récompensée notre réussite malgré la petitesse de notre communauté engagée. Un grand merci à Monné pour nous avoir protégés sans avoir coupé nos ailes. » (Michel)