Le catéchisme nouveau « Youcat » (Youth Catechism) va arriver… le 4 avril. Il est le fruit d’un travail réalisé sous la houlette de l’Archevêque de Vienne, le cardinal Schönborn (66 ans), à qui Benoît XVI l’a confié et dont il a rédigé la préface en forme d’appel aux jeunes : « Etudiez le catéchisme avec passion et persévérance ! (…) Vous devez connaître ce que vous croyez (…) connaître la vraie foi avec la précision d’un spécialiste d’informatique qui connaît le système d’exploitation de son ordinateur» (…) Oui, vous devez être bien plus profondément enracinés dans la foi que vos parents, pour pouvoir résister avec force et décision aux défis et aux tentations de ce temps »

Personne ne s’étonnera que Benoît XVI, hier cardinal Ratzinger, préfet pour la Congrégation de la Doctrine de la foi, ait eu à cœur d’adapter le catéchisme de l’Eglise Catholique (CEC) aux jeunes d’aujourd’hui. « La structure de « Youcat », écrit Frédéric Mounier, journaliste (« La Croix »,7.2.11), reste classique, avec quatre parties : ce que nous croyons ; la célébration du mystère chrétien ; la vie en Christ ; la prière dans la vie chrétienne. Le tout articulé en questions-réponses ». Des projets de ce catéchisme élaborés par des théologiens autrichiens auraient été confrontés à deux reprises à plusieurs groupes de jeunes, durant des camps d’été… De quels jeunes s’agit-il ? Ressemblent-ils à nos préados des Aumôneries ?

Attendons d’avoir «Youcat » en main pour en dire davantage. Il sera, pour commencer, publié, en sept langues (allemand, anglais, français, italien, espagnol, portugais, polonais) avant d’être traduit ensuite en six autres langues, dont le chinois et l’arabe.

Jacqueline Huber