Ce 6 juin dernier, jour du soixante-dixième anniversaire du débarquement des alliés dans le Calvados, le célèbre groupe de pop louange « Glorious » débarquait, lui, à l’église Saint-Martin de l’Isle-Adam.
Ce soir-là, dans le magnifique édifice du XVIème siècle, de style Renaissance et dont le Père Emmanuel Cariot, frère d’Amaury, est curé, une foule de jeunes des aumôneries et des groupes de caté des paroisses environnantes investit rapidement la nef débarrassée de ses chaises… Arrivent aussi des familles accompagnées de jeunes enfants et que des bénévoles, repérables à un rutilant survêt imprimé du mot « PAROISSE », tentent de diriger le plus près du choeur, là où les musiciens de "Glorious" vont s’installer. Au bas de l’autel, un écran géant mettra tout à l’heure, sous les yeux de l’assistance, les paroles des chants à elle proposés, tel un Karaoké. Pendant que la foule remplit l’église, des spots de couleurs balaient sa nef en tous sens.

glorious.jpg
L’ambiance est déjà là… et bientôt les guitares, clavier et batterie des cinq musiciens de « Glorious » vont « allumer le feu ». Disons : continuer à allumer, ce soir, à L’Isle-Adam, ce feu apporté sur la terre par Jésus. Il est le point de mire de ce concert et tout le programme sera à sa gloire. Et ce, dans une liesse générale, inhabituelle dans les églises de notre continent. Le corps va enfin ici se mettre à l’unisson de l’âme : on lève les bras au ciel en les balançant de droite à gauche, on danse, tournoie sur soi … Et même on effectue des petits bonds sur place, à l’invitation de Glorious, au moment de son « Bondissez de joie » : « Je suis dans la joie car mon Dieu m’a libéré ». Deux religieuses en habit ne sont pas les dernières à bondir ! On pourrait s’interroger sur cette ferveur des jeunes : sont-ils venus là pour participer à une prière de louange ou pour entendre de la musique pop ? Peu importe ! Nul doute que les paroles de foi et pleines d’humanité de l'animateur du concert ne resteront pas sans résonance. Déjà le beau silence, qui, un moment, a uni dans le recueillement toute l’assistance et particulièrement tous ces jeunes, chacun assis par terre, tête baissée et yeux fermés, est en lui-même prometteur ! Sept jeunes du groupe de l’Aumônerie de Saint-François, animé par Céline Grondin et Daniel Siguret, étaient de la fête ce soir-là. « C’était génial », s’exclame Mathilde à la sortie du concert, s’excusant de ne pouvoir en dire plus, encore sous le coup de l’excitation générale. Et Camille, tout en eau pour s’être bien éclatée, elle aussi, de se féliciter d’avoir enfin retrouvé les « Glorious » découverts par elle au dernier Frat.

Pour les non initiés, « Glorious » est le premier groupe français de Pop louange (1) créé par trois frères : Aurélien, Benjamin et Thomas Pouzin, originaires de Valence. Il se situe dans la ligne de la nouvelle évangélisation et ils animent régulièrement les messes du dimanche soir à la paroisse Confluence Sainte-Blandine de Lyon.

Jacqueline HUBER