…. C’est l’objectif que se donne notre Eglise du Val d’Oise à la suite du temps fort qu’elle vient de vivre samedi dernier 7 mai à la halle St Martin de Pontoise. « Initiatiques » ...

 Depuis un moment l’Eglise a fait cette découverte : la foi chrétienne est devenue étrangère aux nouvelles générations. Pas question de se lamenter, mais prendre ce fait en compte : la mission, ce n’est plus seulement envoyer des missionnaires au loin. La vie chrétienne, c’est vivre la rencontre avec le Ressuscité.

 Pour nous : aller au cœur de la foi et vérifier si cette rencontre est pour nous source de force, de lumière, de courage dans les difficultés, de confiance et de paix.

 Pour les autres : il ne s’agit pas de prosélytisme, de faire croître le « chiffre d’affaires » de l’Eglise, de rester le N° 1 au créneau des religions ! Il s’agit de proposer autour de nous la force de vie que nous recevons de notre vie avec le Christ, et de la faire expérimenter à ceux qui le veulent. Le monde est dur, chacun se cherche des raisons de vivre, de tenir le coup, d’avancer malgré les difficultés … au nom de quoi garderions-nous égoïstement pour nous la nouvelle de la vie avec le Christ si du moins elle est bien notre raison de vivre ?

 Un rendez-vous est pris : JEUDI 26 MAI 2011 DE 20H30 À 22 H (SALLES DU BON PASTEUR PASTEUR)

Il s’agit :

 pour celles et ceux qui ont pu être présents le 7 mai, de faire une reprise, une moisson de ce que nous avons vécu : notre Eglise attend cette « remontée ».

 pour celles et ceux qui n’ont pu être présents le 7 mai, de prendre part, par personnes interposées, à cet élan qui doit porter notre paroisse, nos mouvements, nos services, plus spécialement encore ceux qui sont en interface avec le grand public : accueil, baptême, catéchèse, aumônerie, catéchuménat, préparation au mariage, famille en deuil …

Notre société actuelle serait-elle plus fermée que la société romaine impériale où fut annoncé et accueilli l’Evangile il y a 2000 ans ? Personnellement, je n’en crois rien !
Comme le disait le P. Alexandre MEN, athée soviétique, devenu prêtre, et assassiné dans sa paroisse par haine de la foi : « le christianisme ne fait que commencer ! »

Le Père Jean Jean-Pierre