La communauté catholique du Plessis-Bouchard est heureuse de vous accueillir sur son site.

Vous y trouverez des renseignements sur la vie paroissiale, les messes et prières, les sacrements, les mouvements…

Mais ce site se veut surtout un espace de dialogue. N’hésitez pas à entrer en contact avec nous.

NOTRE EVEQUE VIENT NOUS VISITER

À partir de mi-novembre, notre évêque Mgr Lalanne va commencer une visite pastorale dans le doyenné d’Ermont-Eaubonne. Et notamment, il sera à plusieurs reprises l’hôte de notre paroisse. Il désire être là comme un père, un frère et un ami. C’est dans cet esprit que nous pourrons prendre la parole et établir des relations avec lui. Pour la paroisse du Plessis, les dates à retenir en 2018 sont :

visite pastorale Mgr Lalanne.jpg

Samedi 17 novembre

 en matinée : découverte d’une réalité de la commune (à préciser)
 18h00 : messe à Saint-Nicolas
 en soirée : repas au presbytère entre le curé et l’évêque

Dimanche 18 novembre

 9h15 : rencontre avec les équipes chargées des accueils et du secrétariat
 10h30 : messe dominicale à Saint-François-de-Sales, suivie d’un verre de l’amitié
 12h30 : repas festif (à préciser)

Samedi 24 novembre : 20h00 : dessert et rencontre au Presbytère avec l’EAP
Mercredi 5 décembre : 20h00 : dessert et rencontre avec les Pôles Enfance/Jeunesse et Formation des Adultes
Samedi 12 janvier : rencontre avec les enfants de choeur

DES FLEURS !

fleurs.JPG
Nous sommes heureux de trouver, chaque dimanche, les églises bien fleuries. Peut-être que certaines fois nous n’y faisons plus attention… Alors prenons le temps de nous demander : pourquoi y a-t-il des fleurs dans les églises ? Que représentent les fleurs ? Les fleurs nous touchent par leur beauté, leur diversité et la finesse de leur texture.

Elles suscitent en nous un émerveillement, encore plus si elles sont disposées harmonieusement en un bouquet. Il y a dans chaque fleur comme le signe d’une gratuité, d’une délicatesse voulant manifester une présence, un lien du coeur, une affection. C’est pour cela que l’on offre des fleurs à une personne que l’on aime, c’est pour cela que les mères de famille, quand elles le peuvent, fleurissent leur logement…

Lire la suite »

MGR LALANNE NOUS ENVOIE EN MISSION

Dans sa nouvelle lettre pastorale datée du 1er octobre, l’évêque de Pontoise, Mgr Lalanne, met l’accent sur le devoir de mission, donc d’évangélisation, tant pour les clercs que pour les laïcs : « La mission, c’est notre vocation ! » À la fin de la célébration de la Grande Assemblée de Pentecôte 2018, Mgr Lalanne invitait les valdoisiens à écrire ensemble les Actes des Apôtres pour aujourd’hui.

lettre_pastorale 2018.jpg
Pour insister sur la priorité de la mission, il n’hésite pas à citer saint Paul et l’exigeant avertissement : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile » (1 Co 9, 16). Mais ce devoir demande du doigté, des précautions. Pas question d’en rester à une Eglise enseignante : « L’Eglise doit sans cesse se faire conversation avec le monde ». Les lieux à privilégier sont les familles, les jeunes et les quartiers de grande précarité.

Mgr Lalanne énonce alors dans sa lettre les quatre propositions concrètes qu’il souhaite mises en oeuvre rapidement par les paroisses et le diocèse :
 La mise en place d’un conseil de la mission dans chaque paroisse : il pourrait se substituer au conseil pastoral.
 L’expérimentation de nouvelles formes de vie missionnaire : Fraternités missionnaires pour la ville permettant la cohabitation des prêtres (comme à Enghien et Cergy), équipes itinérantes au service de plusieurs paroisses et intégrant des laïcs...
 La création de petites fraternités missionnaires : présence locale renforcée sur des ensembles paroissiaux élargis, à partir par exemple d’une « évolution heureuse des groupes de partage de la Parole ».
 L’ouverture d’une école de la mission : ce sera tout à la fois « un itinéraire de formation, un lieu d’initiatives, de ressourcement et de soutien, mais surtout un ferment permanent » pour nourrir l’audace missionnaire. Elle devra démarrer en septembre 2019.

Ce programme ambitieux pour les catholiques du diocèse demande du courage, de la créativité et une grande attention aux autres. L’échec n’est pas exclu par Mgr Lalanne, mais il y voit « une occasion nouvelle de la Révélation divine à la condition de garder dans notre coeur la promesse du Seigneur et d’avancer avec audace ».

Pour lire l’intégralité de la lettre pastorale : http://www.catholique95.fr/le-diocese-de-pontoise/l-eveque-et-son-diocese/1537-lettre-pastorale-de-notre-eveque ou demander au père Guillaume un exemplaire papier (qui sera distribué les 17 et 18 novembre).
Michel Rocher

35 PAROISSIENS PRIENT EN FAMILLES A ALENCON

Le samedi 20 octobre, au petit matin, ils attendaient devant l'église le car qui allait les conduire à Alençon. Il y avait des vraies familles avec enfants et la grande famille de la Paroisse, tous âges confondus. C'est sur les pas de la famille Martin qu'ils allaient marcher.
Alencon 20 10 18 groupe 2.jpg

La famille Martin, ce sont les parents Zélie et Louis qui ont été canonisés ensemble en 2015, parce qu'ils ont fait de leur vie ordinaire quelque chose d'extraordinaire : le premier couple sanctifié. Ils ont eu 9 enfants, dont 4 morts en bas âge et parmi eux, celle qui deviendra Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus. C'est bien à Alençon que cette histoire édifiante de la sainteté au quotidien se découvre le mieux.

Après un démarrage lent, les inscriptions pour notre pèlerinage se sont accélérées dans les deux dernières semaines, et le car prévu d'abord pour 30 passagers a été allongé. Le beau temps a été de la partie, un chapelet a été égrainé avec ferveur et nous sommes arrivés peu après 10h00 à Alençon. L’accueil par les Sœurs du Sanctuaire a été chaleureux. Après la découverte d’objets personnels de la famille Martin, un film de 20 mn a permis d’illustrer la correspondance de Zélie. En deux groupes, la visite guidée de la maison de Sainte Thérèse était émouvante, ainsi que la découverte de la chapelle, construite en intégrant la chambre natale.
C’est dans cette chapelle que le père Guillaume a célébré la messe en prêchant autour du désir de sainteté à la portée de toutes les familles. Puis selon les goûts, les pèlerins se sont répartis entre la salle réservée et le jardin pour apprécier leur pique-nique. Merci à nos hôtes de nous avoir offert cidre et café, notamment pour fêter les 85 ans de Rosa qui était avec nous.

Alencon 20 10 18 marche.jpg

Grâce à un excellent guide, nous avons ensuite parcouru les rues très animées du centre-ville sur les traces de la famille Martin. Un long moment a été consacré à la superbe basilique, où Zélie et Louis se sont mariés et où la petite Thérèse a été baptisée. D’autres lieux ont retenu notre attention : l’école des dentellières de Zélie, l’horlogerie de Louis, et le pont de la rencontre des futurs époux.
Après une photo de groupe en souvenir, les pèlerins sont remontés dans le car du retour vers 16h45. Mais du fait de bouchons aux abords de Paris, ils sont revenus au Plessis à 20h40. Chacun aura pu vivre cette journée en communion avec les familles et les paroissiens qui n’ont pas pu venir, mais qui ne manqueront pas de souvenirs, car la boutique du Sanctuaire a été bien fréquentée. Et l’intercession des saints Zélie et Louis va porter de beaux fruits.

Ce week-end à Alençon : un temps fort Nous sommes en union de prière avec les participants au Jubilé des Familles : « Avec les saints Louis et Zélie Martin, cheminer en famille vers la sainteté »
Michel Rocher

LE CATE ET L'AUMONERIE SONT RENTRES !

Co-créateurs avec Dieu, notre Père : Les enfants du catéchisme nous écrivent

« Et voilà, cela fait 4 semaines que nous avons commencé le KT, nous écrivent les enfants du catéchisme. Nos séances sont réparties sur deux jours : le mercredi de 16h30 à 18h00, où les CE2 sont avec Françoise et les CM1-CM2 avec Thérèse ; et le samedi de 10h00 à 11h30, où les CE2 sont avec Marine et les CM1-CM2 avec Jocelyn. Une fois par mois, Alain le mercredi et Doris, le samedi, nous font répéter les chants de la messe des familles. C’est plutôt drôle car nous sommes un peu intimidés mais, petit à petit, nous osons chanter ensemble. Cette année, une de nos séances de KT est la messe des familles qui est précédée par un temps de répétition des chants et d’apprentissage des gestes de la messe. Ce dimanche, nous découvrons le geste du signe de croix et de la génuflexion.

champs-de-fleurs-alpes-france_800.jpg

Lire la suite »

RENTREE PAROISSIALE 2018 : des cartables bénis et des enfants qui chantent

Lors de notre messe de rentrée, le 23 septembre, quelle joie de voir autant d’enfants et de jeunes !
Une belle assemblée, avec une surprise pour les plus anciens qui se demandaient ce que faisait ce tas de cartables amassés devant l’autel. Malgré le temps qui avait décidé de ne pas nous faciliter la tâche, l’église bien remplie, témoignait d’une communauté pleine de vie et de chaleur. De beaux chants ont rythmé notre célébration et nous ont conduits à encore mieux prier. Merci à Cédric et aux musiciens qui nous permettent de vivre de si belles célébrations.
Le Père Guillaume, appelant les enfants à venir le rejoindre, a béni leurs cartables. Les enfants ont ensuite regagné leur place, forts de cette bénédiction et prêts, maintenant, à affronter cette nouvelle année scolaire. La chorale des enfants nous a entonné « Ne rentrez pas chez vous comme avant » : une belle surprise et une belle réussite ! Les enfants répètent ½ heure après leur séance de catéchisme, et cela se voit et s’entend. Merci à eux et à leurs animateurs.

rentrée 2018 cartables.JPG

Après le chant d’envoi, nous avons tous été conviés à partager le pot de l’amitié que notre super équipe apéro avait prévu. Nous nous sommes retrouvés dans la salle du Bon Pasteur, pour un bon moment d’échange et de partage autour d’un verre. Le repas partagé s’est poursuivi dans une ambiance joyeuse et bon enfant. Les victuailles n’ont pas manqué… C’était agréable de prendre du temps et d’échanger. Soixante-dix personnes environ sont restées déjeuner. Tous les âges étaient représentés. Nous avons même écouté de beaux chants togolais et ensuite avons rangé dans la bonne humeur. Avant que chacun retourne chez soi, le coeur chargé des beaux moments vécus ensemble, le Père Guillaume nous invita tous à un petit moment de prière pour rendre grâce pour cette belle journée.

Jean et Dolorès Freitas

UNE PREMIERE FETE PATRONALE : LES FAMILLES AU RENDEZ VOUS

C’était une première, à l’occasion du Jubilé des 50 ans et de la fête de saint François de Sales, en fait le 24 janvier. Mais le dimanche 21, les familles étaient invitées à passer la journée à la Paroisse.

fete SFS 20 01 18.jpg
Elles sont venues nombreuses pour la messe des familles, marquée par la solennité de saint François, avec l’orchestre, des portraits du saint, la statue installée sur son piédestal, un hymne en son honneur, et même un apéritif. Elles sont venues moins nombreuses mais enthousiastes pour le repas partagé dans la salle. Comme d’habitude, le buffet est devenu un vrai festin avec, notamment, une énorme marmite de riz cantonais chaud préparée et apportée par les amis togolais.
Elles sont restées après 14h00 pour jouer. Depuis quelques semaines, une petite équipe avait pris en charge la confection de questionnaires sur la vie et l’oeuvre de saint François. Et au jour J, une dizaine d’animateurs étaient prêts à accueillir les six équipes dans les deux églises, chez Serge et chez Yanick, pour terminer le jeu à la salle du Bon Pasteur, et à l’abri de la pluie incessante ce jour-là. Après avoir répondu à trente questions, les équipes avaient à effectuer un puzzle pour reconstituer une citation du saint. Elles y sont toutes parvenues, et les petits n’étaient pas les derniers à réussir. Lors du palmarès et du goûter final, ils ont d’ailleurs été récompensés avec une Bande Dessinée sur la vie de saint François. Un joli souvenir parmi d’autres pour une première fête patronale hivernale mais chaleureuse. Merci aux animateurs, aux joueurs et à notre saint patron.

Michel et Marie-Hélène Rocher

50 ANS ... ET UN JOUR DE LIESSE

En ce dimanche 3 décembre, l'église Saint-François était parée, fleurie, agrémentée d'une expo historique, enchantée par l'orchestre des grandes occasions et pleine à craquer pour fêter son demi-siècle.

l_assemblee_avec_Foi_et_Lumiere_au_premier_plan.JPG Mgr_Lalanne__pere_Guillaume_et_SFS.jpg

Notre évêque de Pontoise, Mgr Lalanne, réalisait sa première visite dans la Paroisse du Plessis- Bouchard, hormis les cérémonies de confirmation. Ces deux évènements ont coïncidé aussi avec le premier dimanche de l'Avent et la découverte de la nouvelle formulation du Notre Père.
Au début de la messe, le père Guillaume a brossé un portrait contrasté de la paroisse, comme un corps vivant, structuré et menacé par le vieillissement. Mais les temps forts du Jubilé des 50 ans de l'église et de la procession en ville de Notre- Dame de Fatima ont porté notre communauté et ont amplifié le nouveau souffle et le rajeunissement en oeuvre depuis quelques années, avec notamment les Puits de la Parole appelés à se multiplier.

eucharistie_avec_mgr_lalanne.jpg
Cedric_avec_l_orchestre.JPG

Dans ses propos sur la Paroisse, Mgr Lalanne a remarqué « la richesse inouïe » de notre petite paroisse et, en guise de témoignage, la procession des offrandes.a permis de déposer les outils de travail de nombreux mouvements et services pleinement actifs. Autre temps fort de la messe : la bénédiction d'une statue de saint François de Sales, récemment terminée par un sculpteur de l'abbaye de Flavigny : le père Jean-Bosco Marie. Elle sera un témoignage durable de la redécouverte de notre saint patron en cette année jubilaire, avec des conférences, un pèlerinage sur ses traces en Haute-Savoie et bientôt, un rallye pour les familles. C'est avec un apéritif et un repas réunissant une vingtaine de paroissiens que s'est prolongée la visite de Mgr Lalanne. En parlant de l'avenir, s'est profilé un nouveau défi pour notre génération, 50 ans après les bâtisseurs : celui de vivre des expériences d'évangélisation. Comme l'a dit le père Guillaume, « elles nous aideront à accueillir la grâce de l'Esprit de Pentecôte pour vivre une véritable conversion missionnaire ».

Michel Rocher

FACEBOOK, BIENVENUE CHEZ NOUS !

On peut l’appeler comme on veut, mais cette application est entrée dans la vie courante de millions d’internautes, et surtout parmi les plus jeunes. La paroisse se doit de savoir aussi s’adresser à eux par leur langage et leurs habitudes de communication. C’est pourquoi le père Guillaume a confié à deux jeunes de l’équipe COM COM l’ouverture d’une page Facebook de la Paroisse : Elodie, récemment baptisée, et Marine. La page sera actualisée souvent avec beaucoup de photos, de textes et de dates. Et les commentaires des paroissiens seront les bienvenus.
Après une période de rodage, la page Facebook est maintenant active. Vous la trouverez à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/paroissecatholiqueplessisbouchard/

Facebook_page_Paroisse.pdf

Foi et Lumière : un supplément d'âme pour notre communauté

Bienvenue à nos amis de "Foi et Lumière" qui, à leur tour, font leur rentrée parmi nous, poursuivant ce long compagnonnage évoqué lors du rassemblement de notre doyenné le 8 décembre dernier. Le voici, in extenso :

En cette année du Jubilé diocésain, et plus encore que les autres années, nous avons multiplié les occasions de partage de nos activités avec nos amis handicapés de Foi et Lumière et leurs accompagnateurs. Et c'est une bénédiction pour la paroisse.
Une fois par mois, le groupe est invité à participer à nos célébrations. Ils délivrent une intention de prière, rédigée par eux. Cette année, leur venue a souvent coïncidé avec les messes des familles, où les enfants du catéchisme et leurs parents sont invités à titre personnel. Les aidants de Foi et Lumière pouvaient alors plus encore participer aux lectures et aux processions.
Un autre temps fort a été la galette paroissiale en janvier. En plus des échanges de voeux et des partages de galettes, nos amis de Foi et Lumière ont accepté de chanter et de réciter, en entraînant l'assistance avec eux. Ces exemples démontrent les bienfaits de la présence de Foi et Lumière dans notre communauté. Ce qui nous touche en particulier :
 c'est leur joie d'être avec nous et avec Dieu dans son église,
 c'est leur ferveur priante qui rend modeste les petits soucis des biens portants,
 c'est leur générosité qui se manifeste par leur plaisir d'échanger avec les paroissiens.

Foi et Lumière, en un mot, c'est un supplément d'âme pour notre communauté et nous rendons grâce à Dieu pour cela. Ajoutons qu'à la suite de ce complément, Nicole, depuis son fauteuil, a rendu grâce aussi pour l'accueil et la dignité donnés par notre communauté à la famille de Foi et Lumière.