Du 21 au 24 janvier dernier, pour la deuxième fois, notre évêque invitait les forces vives de notre diocèse (prêtres, diacres et laïcs) à une retraite pastorale. Il s’agit de se tourner ensemble vers Dieu, se mettre à l’écoute de sa parole … et d’enraciner cette démarche à partir de ce que nous vivons d’un point de vue pastoral.

Le prédicateur de cette deuxième retraite pastorale était le père Raniero Cantalamessa. Depuis plusieurs décennies, il a pour mission l’animation spirituelle de la cité du Vatican. Il a déjà prêché plusieurs retraites à la curie. Ce prêtre est un religieux capucin, c’est à dire un disciple de saint François d’Assise. Lors du repas hebdomadaire des prêtres du doyenné, ceux d’entre-nous qui ont pu participer à cette retraite, ont souligné deux points. Permettez-moi de vous les rapporter ; ils sont importants pour nous tous et nous permettront de vivre la conversion pastorale en communion avec tout notre diocèse.

1. Le père Cantalamessa, nous a-t-il été dit, « prêchait plus par sa façon d’être » que par ses paroles. Nous avons vu un homme simple. L’un d’entre-nous a particulièrement été touché par le fait qu’il concélébrait la messe comme tous les autres prêtres, ne cherchant pas à être parmi les proches concélébrants de notre évêque.

2. Ouvrant très souvent la Bible pour lire un court passage, le père Cantalamessa, a attiré l’attention sur le fait que la conversion à laquelle nous sommes appelés, n’est pas d’abord une conversion morale. Il s’agit de tourner notre vie vers Dieu et de croire en l’Evangile comme Bonne Nouvelle. « Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle » Marc 1, 15. La transformation morale de notre vie se fera comme une conséquence, un fruit de cette orientation plus profonde de notre coeur vers Dieu.

Pour le dire autrement, la vie chrétienne n’est pas d’abord liée à des valeurs, mais à une qualité de relation avec Dieu. Cette qualité de relation permettant « d’aimer jusqu’au bout », à la façon du Christ, ceux qui nous entourent.

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare