Samedi 22 octobre, la Paroisse était bien en fête. Il y a de quoi ! Après des siècles de vie pastorale au coeur du Plessis Bouchard, l'église avait dû être fermée pour raisons de sécurité en 1999. Puis Saint François a concentré toutes les activités, avec la salle du Bon Pasteur à l'arrière. Depuis 2005, on reparlait de réouverture à la Mairie. Les curés successifs y ont cru: le Père Gaby tout d'abord, puis le Père Amaury en tant qu'Administrateur, puis le père Monné. Les travaux ont duré 18 mois.

St_Nicolas_le_22_10_remise_des_cles.JPG
St_Nicolas_le_22_10_ext.JPG ))

Ce samedi à 10h30, l'assistance était choisie dans l'église. Forcément, car l'église est petite et seulement une centaine de personnes avait pu pénétrer. Heureusement, la cérémonie était retransmise par hauts parleurs sur le parvis. Mgr Riocreux a béni l'autel, un tout nouvel autel en chêne dû aux mains d'un paroissien habile et généreux. Des prières et des chants ont ponctué cette bénédiction qui fait écho à celle de la nouvelle cloche Marie-Gabrielle en mars denier, par notre évêque aussi.

St_Nicolas_le_22_10_benediction.JPG
A partir de 11h15, tous les habitants du Plessis ont pu visiter leur église mais aussi leur nouvel hôtel de ville. Cette matinée « Portes ouvertes » voulue par la Municipalité a été l'occasion de marquer la fin des travaux de rénovation du centre bourg. Chacun a pu apprécier la surprenante blancheur des murs de l'église, la couleur éclatante des vitraux, la jeunesse retrouvée du maître autel restauré et les tommettes rustiques.

Notre joie était grande, mais pour l'instant, de courte durée. Saint Nicolas a dû ensuite être refermée pour un temps encore incertain de finitions. C'est trop tôt pour donner la date de la première messe, mais il est temps pour tous de se mobiliser afin que le centre ville du Plessis accueille comme dans le passé une vie pastorale. Et on peut compter sur la cloche Marie Gabrielle pour la faire résonner !

Michel Rocher (photos de Serge Denis)