Samedi 12 mai : tout était prêt pour ce jour tant attendu par un grand nombre d’entre nous. En effet, ce samedi à 18 heures a eu lieu la première messe anticipée du dimanche (6ème dimanche de Pâques), concélébrée par le Père Daniel DUCASSE, remplaçant Monseigneur RIOCREUX retenu par d’autres obligations, et le Père Jean- Pierre MANGES, Curé de la Paroisse, accompagnés par Alexis, servant d’autel. En plus des habitués de la messe du samedi soir, de nombreux paroissiens étaient là pour suivre avec émotion et recueillement cette célébration, animée par Cédric à l’orgue, Christelle à l’animation et Whitsney à la guitare. L’art floral dirigé par Dolorès n’a pas manqué d’apporter une touche de rouge et blanc avec la superbe composition déposée devant l’autel et la Vierge.

St_Nicolas_messe_1.JPG


Après un mot d’accueil du Père Mangès nous expliquant l’absence de publicité pour cette messe mais nous exprimant sa joie, en tant que Curé, de voir l’église pleine, le Père Daniel DUCASSE a commencé la messe. Dans son homélie, il n’a pas manqué de remercier tous les artisans qui ont oeuvré pour cette réouverture : en commençant par M. le Maire, présent avec son épouse, l’architecte et tous les ouvriers qui ont participé à sa restauration. Nous sommes dans la maison de Dieu, a-t-il souligné, et « la maison de Dieu, c’est la demeure de tous ». Il nous a ensuite conté l’histoire du petit enfant qui, passant devant une église, a demandé à sa maman « qu’est-ce que c’est ? ». Après un chant à la Vierge Marie et le chant d’envoi « Chantez, priez, célébrez le Seigneur », quelle ne fut pas notre joie d’entendre sonner à toute volée à la sortie de la messe les cloches « Marie-Gabrielle » et « Louise-Joséphine » ensemble et à l’unisson.

Merci à tous ceux qui ont participé par leur soutien, par leur ardeur et par leur temps à l’aboutissement de ce projet. « Cette première messe dans l’église Saint-Nicolas est le commencement d’une longue reprise du culte et à partir d’aujourd’hui vous êtes les bienvenus tous les samedis à 18 heures à la messe dominicale anticipée » nous a dit le Père Mangès en guise de conclusion.

Marie-Odile Gaillard