Dans chacune de nos familles, il y a des personnes malades et d’autres en fin de vie. Parfois même certains de nos parents portent de lourds handicaps physiques, psychiques… C’est une réelle épreuve qu’il est difficile de porter seul.
Le poids de cette épreuve s’alourdit si nous n’arrivons pas à trouver du temps pour les visiter, peut-être les accueillir chez nous et les accompagner dans leur épreuve. Il faut reconnaître que nos modes de vie nous conduisent à toujours plus d’individualisme, tant par le manque de temps que par la recherche d’un confort bien excessif…
Notre Communauté chrétienne, humblement, se fait proche chaque semaine des personnes âgées de la maison de retraite du Grand Clos, particulièrement le dimanche matin pour leur porter la Sainte Communion. Certains d’entre nous visitent des personnes âgées ou malades à domicile. Chaque mois nous accueillons, à la messe et dans les salles paroissiales, des personnes lourdement handicapées de « Foi et Lumière ». Enfin, des membres du Secours Catholique accompagnent, dans la durée, des familles et des personnes en difficulté… Dans le Saint Évangile nous voyons le Seigneur s’approcher des personnes souffrantes et possédées d’esprits mauvais… Nous le voyons « s’arrêter » pour eux, « étendre la main » et les toucher… Saint François de Sales encourageait à venir en aide concrètement aux personnes éprouvées par la vie et la maladie ; pas seulement de loin, mais en les rencontrant, les soignant…

C’est un défi de notre vie avec le Christ ! « J’étais malade et vous m’avez visité… J’étais nu et vous m’avez habillé… J’avais faim et vous m’avez nourri… » nous dit le Christ dans l’évangile selon St Matthieu au chapitre 25. Aidons-nous les uns les autres à faire les choix qui nous permettront, en accompagnant mieux nos proches, d’être davantage disciples du Christ. Nous découvrirons les richesses de notre humanité quand elle est davantage animée par l’Esprit de Dieu.

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé du Plessis-Bouchard et de Franconville gare