14. « Pour être saint, il n’est pas nécessaire d’être évêque, prêtre, religieuse ou religieux.
Bien des fois, nous sommes tentés de penser que la sainteté n’est réservée qu’à ceux qui ont la possibilité de prendre de la distance par rapport aux occupations ordinaires, afin de consacrer beaucoup de temps à la prière. IL N’EN EST PAS AINSI. Nous sommes tous appelés à être des saints en vivant avec amour et en offrant un témoignage personnel dans nos occupations quotidiennes, là où chacun se trouve. Es-tu marié ? Sois saint en aimant et en prenant soin de ton époux ou de ton épouse, comme le Christ l’a fait avec l’Église. Es-tu un travailleur ? Sois saint en accomplissant honnêtement et avec compétence ton travail au service de tes frères. Es-tu père, mère, grand-père ou grand-mère ? Sois saint en enseignant avec patience aux enfants à suivre Jésus. As-tu de l’autorité ? Sois saint en luttant pour le bien commun et en renonçant à tes intérêts personnels…

L’AMOUR INCONDITIONNEL DU SEIGNEUR EST POSSIBLE PARCE QUE LE RESSUSCITÉ PARTAGE SA VIE PUISSANTE AVEC NOS VIES FRAGILES : ...
Aimer ainsi n’est pas facile, car souvent nous sommes vraiment faibles. Mais précisément pour que nous nous efforcions d’aimer comme le Christ nous a aimés, le Christ partage sa propre vie ressuscitée avec nous. Ainsi, nos vies révèlent son pouvoir en action, y compris au milieu de la faiblesse humaine ».

19. POUR UN CHRÉTIEN, IL N’EST PAS POSSIBLE DE PENSER A SA PROPRE MISSION SUR TERRE SANS LA CONCEVOIR COMME UN CHEMIN DE SAINTETÉ, CAR « VOICI QUELLE EST LA VOLONTÉ DE DIEU : C’EST VOTRE SANCTIFICATION » (1 TH 4, 3)…

20. Cette mission trouve son sens plénier dans le Christ et ne se comprend qu’à partir de lui. Au fond : LA SAINTETÉ, C’EST VIVRE LES MYSTÈRES DE SA VIE EN UNION AVEC LE CHRIST.
Elle consiste à s’associer à la mort et à la résurrection du Seigneur d’une manière unique et personnelle, à mourir et à ressusciter constamment avec lui. »

Exhortation apostolique du Gaudete et Exultate
Pape François, le 19 mars 2018