De l’aumônerie et du catéchisme, une quarantaine d’enfants avec leurs parents et animateurs, se sont réunis le 11 mars dernier, à 10h, à l’église Saint-François pour une « célébration vers Pâques en famille », animée par le Père Guillaume VILLATTE. Participants à cette célébration – une première - Alain VIGUIE et son fils Léo (en 5ème) nous offrent ce compte-rendu. Merci à eux.
fils_prodigue.png
« Pour commencer, nous avons découvert des chants, plutôt nouveaux, qui nous ont été appris a capella (sans aide d’instrument de musique) par Brigitte Yilmaz, afin que nous puissions mieux les reprendre tous en choeur.
Puis une expérience saisissante nous a été proposée. Une conteuse, Anne BÉGOUIN-DEMEAUX de l’Isle-Adam, est venue nous offrir une version moderne de la parabole du fils prodigue(1), remarquablement transposée au 21ème siècle : un jeune « sans histoire » travaillant dans l’entreprise familiale décide, un jour, de quitter les siens pour partir avec sa part d’héritage, à la découverte du monde. Elle le laisse sans le sou, abandonné de tous, à l’autre bout du monde. Pas tout à fait cependant, car il a une bouée de secours : sa famille. Comment revenir vers les siens, après avoir dépensé, en un rien de temps, tout ce que son père lui avait donné ? Un récit pendant lequel on aurait pu entendre une mouche voler. C’est dire si les enfants (comme les adultes, d’ailleurs) ont été subjugués par cette parabole revisitée qui nous a tous aidés à nous approprier le sens profond de la repentance et du pardon, au coeur de ce passage bien connu de l’Evangile. La repentance et le pardon étaient donc des thèmes-clés de cette célébration, sur le chemin de Pâques. D’ailleurs, pour tous les participants, une démarche de confession individuelle était proposée, grâce à la présence d’un prêtre venu seconder le Père Guillaume et qui a accueilli plusieurs enfants et adultes. Pendant ce temps de confession, il était également proposé aux jeunes et à leurs parents un échange devant la croix, sur le sens du sacrifice ultime de Jésus crucifié, donnant sa vie pour nos péchés. Cet échange avec le Père Guillaume a aidé jeunes et moins jeunes à mettre des mots simples sur le message que Jésus nous adresse. En nous prosternant (certains pour la première fois), au pied de sa croix, nous avons pu, du fond de notre coeur, Le remercier d’être à nos côtés dans nos moments de doute et de nous pardonner quand nous agissons en contradiction avec les valeurs qu’Il nous invite à vivre. Ce fut une cérémonie d’une grande intensité et qui nous a beaucoup touchés… Une expérience à renouveler !

Léo et Alain VIGUIE