Tel était le programme de la soirée de solidarité du 31 mars avec le Comité Catholique contre la Faim et le Développement. Plus de 30 personnes, dont un groupe de l’Aumônerie, ont participé à l’animation proposée par Ibrahim et Christian. Cette année, un arbuste dépouillé trônait sur l’estrade de la salle. Il fallait le transformer en arbre de vie. Sur des feuilles de couleur en forme de papillon, chacun a pu rédiger les clameurs qui l’interpellent dans le monde, les transformations qu’il appelle de ses voeux et les actions qu’il se dit prêt à engager. L’arbre s’est ainsi enrichi de racines jaunes, de feuilles vertes et de fruits rouges. Et un exemple concret en vidéo du CCFD est venu illustrer le propos. En Slovaquie, des roms délinquants ont été sauvés par une association qui a détecté chez eux des talents de musiciens et danseurs, et ainsi est né un groupe d’envergure internationale.
Oui, il est possible de « transformer les clameurs du monde en espérance », et les collectes de cette soirée et du week-end dernier y ont contribué par la voix du CCFD.

Michel Rocher