boat_people.jpg
C’était en 1979, quatre ans après la « chute de Saïgon » et l’invasion du Sud VietNam par le Nord VietNam communiste : des centaines de milliers de vietnamiens fuirent le nouveau régime sur des embarcations sommaires bien connues sous le nom de « boat people ».
C’était en 1979 et à la suite d’initiatives d’intellectuels et de diverses personnalités de « tous bords » oubliant leurs divergences politiques, la France accueillera plus de 120 000 réfugiés vietnamiens, cambodgiens et laotiens. Et c’est ainsi, qu’en 1979, à la suite d’un appel national relayé très concrètement par un habitant de notre commune, membre de notre communauté paroissiale, une association se constitua, sous l’égide de la Municipalité (qui mit à disposition un logement), pour accueillir une de ces familles de réfugiés et l’accompagner jusqu’à sa pleine intégration dans notre pays.
Cinquante-huit familles s’engagèrent à verser mensuellement, pendant au moins un an, une contribution financière pour un montant global de près de 3 000 Francs par mois auxquels s’ajoutèrent des dons en nature et parmi ces familles, de nombreux bénévoles se rendirent disponibles pour accompagner ces réfugiés jusqu’à leur totale autonomie qui fut atteinte (sans aucune perturbation dans notre commune !). 2015 n’est pas 1979 et les migrants demandeurs d’asile d’aujourd’hui ne viennent plus du VietNam, mais leurs motivations et doléances sont les mêmes. Comme en 1979, des membres de notre communauté s’interrogent, aujourd’hui, sur l’engagement qu’ils pourraient prendre en termes d’accueil et d’accompagnement. Qu’ils n’hésitent pas à se faire connaître à l’Accueil de notre paroisse.

François TRAUCHESSEC