Avec les Mages, animés du même Esprit de Dieu qui leur a fait pressentir que la naissance de l’enfant de Bethléem était quelque chose d’important pour le monde entier… mettons-nous aussi en marche pour aller à la rencontre du Seigneur et pour l’adorer. Que chacune de nos journées, chacune de nos activités et rencontres soit une étape qui nous oriente vers la célébration de l’Eucharistie. Car c’est bien dans ce sacrement, par excellence, que le Christ se donne à nous avec tout son être : corps, âme, esprit et divinité ! Cette attente, ce désir qui grandit, cette recherche nous préparent à l’adoration lorsque nous entrerons dans l’église et combien plus lorsque nous participerons de tout notre être à la célébration du mystère de l’Eucharistie.

L’écoute de la Sainte Écriture nous permettra d’accueillir la Parole que Dieu nous donne pour éclairer nos vies et nous permettre d’entrer pleinement dans le mystère de la foi qui sera célébré sur l’autel. Cette écoute avec toute l’Assemblée des disciples du Christ nous unit dans une même expérience et ravive notre expérience d’être un peuple consacré à Dieu par les sacrements du baptême et de la confirmation. L’offrande des dons – le pain et le vin qui deviendront dans quelques instants le vrai corps et le vrai sang du Christ ressuscité – exprime aussi l’offrande de tout ce que nous avons reçu de Dieu et tout ce que nous avons vécu pendant la semaine. Il s’agit de l’offrande de nos vies, afin qu’unie à l’offrande qu’a faite le Christ de sa vie, elle puisse participer au salut du monde entier et goûter dès maintenant la puissance de sa résurrection.

« Je vous exhorte, par la tendresse de Dieu, à lui offrir votre personne et votre vie en sacrifice saint, capable de plaire à Dieu : c’est là pour vous l’adoration véritable. Romains 12, 1-2 Devant le mystère de la rédemption rendu présent sur l’autel par la présence du corps livré et du sang versé du Sauveur, nous serons saisis et d’une façon ou d’une autre « tomberons à genoux » devant le Seigneur pour l’adorer et manifester que Lui seul est Saint ! Puis nous relevant, comme Pierre fut relevé par le Christ lorsque, saisi par son enseignement et la pêche miraculeuse, il tomba à genoux en disant « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur ». Alors le Christ le releva et lui dit « Suis-moi, je ferai de toi un pécheur d’homme ». Ainsi nous relevant nous pourrons nous associer à la prière du Christ pour toute l’Église et pour le monde entier. Nous pourrons « PAR LUI, AVEC LUI ET EN LUI » glorifier notre Père des cieux dans l’unité du Saint Esprit. Nous sommes alors en communion avec le Fils éternel, Jésus Christ, dans son acte d’adoration « de son Père et de notre Père ». Cette adhésion est celle de toute l’Assemblée qui dit alors « AMEN ».

Alors nous sommes prêts pour nourrir cette communion avec le Seigneur en recevant le Pain vivant et par la bénédiction, la force de l’Esprit Saint pour témoigner de ce que Dieu vient d’accomplir en notre Assemblée.

Guillaume Villatte