« LA SAINTETÉ EST AUDACE, elle est une incitation à l’évangélisation qui laisse une marque dans ce monde. Pour que cela soit possible, Jésus lui-même vient à notre rencontre et nous répète avec sérénité et fermeté : « Soyez sans crainte » (Mc 6, 50). « Et voici que je suis avec vous pour toujours jusqu’à la fin du monde » (Mt 28, 20). Ces paroles nous permettent de marcher et de servir dans cette attitude pleine de courage que suscitait l’Esprit Saint chez les Apôtres et qui les conduisait à annoncer Jésus-Christ ».

C’est ainsi que le pape François s’exprime dans son exhortation apostolique sur l’appel à la sainteté dans la culture contemporaine. Il continue son enseignement en disant : « Jésus était habité par une compassion qui l’incitait à sortir de lui-même avec vigueur pour annoncer, pour envoyer en mission, pour envoyer guérir et libérer. Reconnaissons notre fragilité mais laissons Jésus la saisir de ses mains et nous envoyer en mission. Nous sommes fragiles mais porteurs d’un trésor qui nous grandit et qui peut rendre meilleurs et plus heureux ceux qui le reçoivent. L’audace et le courage apostoliques sont des caractéristiques de la mission. L’audace et la ferveur sont un sceau de l’esprit, une marque de l’authenticité de l’annonce. »

Cette audace et cette ferveur, nous les avons vues et vécues lors du Grand Rassemblement de la Pentecôte à Pontoise. Au moins 15 000 personnes, 1100 confirmés dont dix adolescents baptisés et un bon nombre de confirmands adultes ayant communié pour la première fois… Il a fallu de l’audace à notre évêque ! Il y a eu de la ferveur ! Ce Grand Rassemblement a aussi été marqué par une joie profonde, épanouissante et sans excitation… Le signe visible de l’action de l’Esprit du Seigneur. Notre Communauté paroissiale, à une autre échelle, a vécu des expériences similaires ces derniers mois. Que l’Esprit du Seigneur nous donne l’audace des humbles pour accomplir de grandes oeuvres pour la gloire de Dieu et le salut de nos proches.

« Nous avons besoin de l’impulsion de l’Esprit pour ne pas être paralysés par la peur et par le calcul, pour ne pas nous habituer à ne marcher que dans des périmètres sûrs ».

Guillaume Villatte,  prêtre
Curé du Plessis Bouchard