Il y a 50 ans ...!!!.
Après avoir béni la première pierre, le 11 décembre 1966, Mgr Rousset, premier évêque de Pontoise, est revenu au Plessis-Bouchard le 10 décembre 1967. Il a consacré la nouvelle église, placée sous le vocable de Saint François de Sales, saint patron de l'abbé François Masson, initiateur déterminé de cette église. La bénédiction a été carillonnée par « Josette Théodore », cloche ainsi baptisée en 1939 pour une église d’Algérie dont elle provient, avant d'être installée en haut du campanile. Un vin d’honneur servi dans la salle paroissiale de l’époque, sise 53 Grande rue, a clos la cérémonie.

1ere_pierre_eglise_Saint_Francois_de_Sales.JPG

Il y a 10 ans ....!!!
Les bâtisseurs encore présents ont été honorés, en particulier l’architecte de l'église, Monsieur Clément Martin. Et se sont retrouvés ensemble divers prêtres qui se sont succédé à l'autel : les pères Gaby Kim, Monné Yapo ainsi que le père Joseph Toha. Les processions qui ont marqué la messe solennelle de 10h30 ont donné la mesure. D’abord à l'entrée, les seniors ont apporté les fondations d’une maquette d’église. Puis à l’offertoire, les différentes communautés d’origine étrangère ont porté les murs et les vitraux. Au temps de l’action de grâce, après la communion, ce sont les jeunes accompagnés par l’architecte qui ont posé le toit et le clocher, comme un appel à se dépasser, à voir plus haut. Lorsque le père Monné a déposé la croix sur le clocher, la maquette s’est illuminée. Et le vicaire général, le père Ducasse, qui présidait la cérémonie a rappelé les maîtres mots de ce Jubilé : transmettre et servir. Comme un passage de relais entre les générations, le livre d’Or a été transmis par Madame Carric à un jeune enfant. Les enfants étaient d'ailleurs nombreux à vivre cette messe mémorable avec leurs familles : un signe encourageant pour les futurs bâtisseurs.

Cloture_Jubile_paroissial_25_nov_2007.JPG
Et aujourd'hui!!! Depuis 10 ans, deux autres curés sont venus servir la paroisse : le père Jean-Pierre Mangès et le père Guillaume Villatte. Et l'église Saint-Nicolas a été rouverte au culte. La Paroisse a vu aussi s’agrandir la commune du Plessis-Bouchard et le quartier de Franconville-gare, avec de nouvelles résidences, des zones résidentielles et beaucoup de nouvelles familles. L’église Saint-François, les salles paroissiales, l’église Saint- Nicolas... Et quels autres lieux faudra-t-il investir pour prendre racine dans les nouveaux quartiers ? Comment accroître la proximité avec eux ? C'est le défi de la prochaine décennie pour les bâtisseurs du futur.