En ce dimanche 3 décembre, l'église Saint-François était parée, fleurie, agrémentée d'une expo historique, enchantée par l'orchestre des grandes occasions et pleine à craquer pour fêter son demi-siècle.

l_assemblee_avec_Foi_et_Lumiere_au_premier_plan.JPG Mgr_Lalanne__pere_Guillaume_et_SFS.jpg

Notre évêque de Pontoise, Mgr Lalanne, réalisait sa première visite dans la Paroisse du Plessis- Bouchard, hormis les cérémonies de confirmation. Ces deux évènements ont coïncidé aussi avec le premier dimanche de l'Avent et la découverte de la nouvelle formulation du Notre Père.
Au début de la messe, le père Guillaume a brossé un portrait contrasté de la paroisse, comme un corps vivant, structuré et menacé par le vieillissement. Mais les temps forts du Jubilé des 50 ans de l'église et de la procession en ville de Notre- Dame de Fatima ont porté notre communauté et ont amplifié le nouveau souffle et le rajeunissement en oeuvre depuis quelques années, avec notamment les Puits de la Parole appelés à se multiplier.

eucharistie_avec_mgr_lalanne.jpg
Cedric_avec_l_orchestre.JPG

Dans ses propos sur la Paroisse, Mgr Lalanne a remarqué « la richesse inouïe » de notre petite paroisse et, en guise de témoignage, la procession des offrandes.a permis de déposer les outils de travail de nombreux mouvements et services pleinement actifs. Autre temps fort de la messe : la bénédiction d'une statue de saint François de Sales, récemment terminée par un sculpteur de l'abbaye de Flavigny : le père Jean-Bosco Marie. Elle sera un témoignage durable de la redécouverte de notre saint patron en cette année jubilaire, avec des conférences, un pèlerinage sur ses traces en Haute-Savoie et bientôt, un rallye pour les familles. C'est avec un apéritif et un repas réunissant une vingtaine de paroissiens que s'est prolongée la visite de Mgr Lalanne. En parlant de l'avenir, s'est profilé un nouveau défi pour notre génération, 50 ans après les bâtisseurs : celui de vivre des expériences d'évangélisation. Comme l'a dit le père Guillaume, « elles nous aideront à accueillir la grâce de l'Esprit de Pentecôte pour vivre une véritable conversion missionnaire ».

Michel Rocher