La communauté catholique du Plessis-Bouchard est heureuse de vous accueillir sur son site.

Vous y trouverez des renseignements sur la vie paroissiale, les messes et prières, les sacrements, les mouvements…

Mais ce site se veut surtout un espace de dialogue. N’hésitez pas à entrer en contact avec nous.

Bienvenue aux sept communiants et à leurs familles

Voici leurs noms : Ariela AGBA Lorraine GUIZARD-GALLAND Sarah LEFEBVRE Wilsia STANISLAS Ludivine NAVELLIER Layla PAGEOT Valentine PORTIA

premiere_communion.jpg

Voilà donc plusieurs semaines que des animateurs ont accompagné les enfants et jeunes dans ce cheminement. Et ce, au travers des différentes étapes de la messe :
 pour leur faire découvrir que c'est Jésus-Christ qui les invite à son repas, avec toute la communauté chrétienne,
 pour qu’ensemble, avec cette communauté, ils écoutent Dieu parler à chacun par les lectures de l'Ancien et du Nouveau Testament. Parole qui parle vraiment si nous savons l’écouter et qui concerne bien notre vie d’aujourd'hui.

Ils ont ainsi pu comprendre qu’à l'Offertoire de la messe, les dons de la Création que nous présentons à Dieu, sous la forme du pain et du vin, représentent toute notre vie : celle de la semaine que nous venons de vivre et celle de la semaine à venir. Mais aussi toute la vie des hommes. De même qu’à la Prière Eucharistique, qui suit l’Offertoire et que nous lisons ensemble - bien difficile à écouter et à comprendre - l’assemblée reconnaît le dernier repas de Jésus avec ses apôtres. Le prêtre redit alors les paroles de Jésus : « Prenez et mangez-en tous, ceci est mon corps livré pour vous », « Prenez et buvez-en tous, car ceci est la coupe de mon sang, le sang de l’alliance nouvelle et éternelle qui sera versé pour vous et pour la multitude en rémission des péchés. Faites cela, en mémoire de moi ». Et c’est le moment, pour chacun, de célébrer Jésus qui a donné sa vie par amour pour nous tous et pour son Père.
Ce dimanche 14 mai, après le « Notre Père », les enfants en marche vers la première de leurs communions portent la paix dans l'assemblée mais aussi autour d’eux. C'est le temps de l'envoi vers les autres. Être chrétien ne se termine pas à la fin de la messe et se vit tout au long de sa semaine.

Odile

FACEBOOK, BIENVENUE CHEZ NOUS !

On peut l’appeler comme on veut, mais cette application est entrée dans la vie courante de millions d’internautes, et surtout parmi les plus jeunes. La paroisse se doit de savoir aussi s’adresser à eux par leur langage et leurs habitudes de communication. C’est pourquoi le père Guillaume a confié à deux jeunes de l’équipe COM COM l’ouverture d’une page Facebook de la Paroisse : Elodie, récemment baptisée, et Marine. La page sera actualisée souvent avec beaucoup de photos, de textes et de dates. Et les commentaires des paroissiens seront les bienvenus.
Après une période de rodage, la page Facebook est maintenant active. Vous la trouverez à l’adresse suivante :

https://www.facebook.com/paroissecatholiqueplessisbouchard/

Facebook_page_Paroisse.pdf

LE MOIS DE MAI EST LE MOIS DE MARIE


Fatima_centenaire.jpg
C’est une belle tradition, dans l’Église catholique d’honorer la Vierge Marie durant le mois de mai. Auprès des disciples et des Apôtres, sa présence discrète a dû les aider à accueillir le mystère de la mort et de la résurrection du Christ, à mieux le comprendre et y communier. En nous mettant davantage à l’écoute de Notre-Dame, nous pourrons mieux vivre et célébrer le mystère de Pâques. Cette année nous le ferons en lien étroit avec Notre-Dame apparue à Fatima.

Du 13 mai au 13 octobre nous fêterons le centenaire de son apparition.
Selon les mots de Jean-Paul II, dans son acte de consécration du monde à Marie qui a changé le monde.

Lire la suite »

BRAVO LES ARTISTES !

Vous l’avez constaté ! Tout au long du temps du Carême et du temps pascal, des oeuvres éphémères ont fleuri dans l’église Saint-François. Derrière chacune, il y a des artistes que le père Guillaume a sollicités et qui méritent un coup de chapeau.

careme_2017_tenture_des_tentations.jpg Bravo à Isabelle pour sa tenture sur les tentations du Christ dans le désert. La responsable de l’Eveil à la Foi a illustré l’Evangile du premier dimanche de Carême, et son serpent aux anneaux noirs et marron et aux yeux en boutons valait bien des discours sur le Malin.

tombeau_ouverrt.jpg Bravo à l’équipe « Crèche » (Frédéric, Jean-Jo, Richard, Claude, Pierrot, Xavier), qui a repris du service pour construire le tombeau du Christ. D’abord, sur une bâche, ils ont aménagé le chemin sableux et pierreux qui a traversé le choeur en direction du crucifix. Ensuite, ils ont bâti en carton et en bois un tombeau grandeur nature, avec sa pierre ronde qui obstruait l’entrée. Et puis, pendant la veillée pascale, le père Guillaume a fait rouler la pierre, au son du roulement d’un tambour, découvrant une cavité dorée et profonde évidemment vide. C’est devant le tombeau vide que nos amis togolais ont joué une saynète avec Marie-Madeleine durant la messe de Pâques.

St_Francois_choeur_fleuri.jpg Bravo à l’équipe florale, sous la houlette de Dolorès, qui ont décoré le samedi après-midi l’église avec beaucoup de talent et de goût. Le résultat, le soir de la Veillée, était superbe !

panneau_Liliane_04_17.jpg Bravo à Liliane pour son panneau à l’entrée de l’église sur l’épisode de la pêche miraculeuse. On lui doit notamment la restauration de la statue de Saint-Nicolas et les enseignes des stands de la kermesse. Cette fois, la commande portait sur le temps pascal et une apparition de Jésus après sa résurrection. La peinture est un triptyque coloré pour distinguer les trois temps de l’histoire : l’appel de Jésus depuis la berge, le jet des filets par les disciples sur la mer, le dialogue entre Jésus et Pierre. Pour les petits et les grands, le panneau a la valeur des anciens vitraux, car la force de l’image est d’être pédagogique et attractive au premier regard. Et c’est le cas !
Michel Rocher

ENFIN UN CHEMIN DE CROIX A SAINT NICOLAS

Vendredi dernier le nouveau Chemin de Croix, installé le matin même, a été béni par le Père Guillaume, entouré d’une vingtaine de personnes venues assister au « Chemin de Croix » hebdomadaire du vendredi. Après la bénédiction et l’encensement des stations, chacun a pu prier devant la station de son choix.
benediction_chemin_de_croix_Saint_Nicolas.jpg
La cérémonie s’est terminée par la vénération de la croix installée sur l’autel. Un moment émouvant et priant qui nous amène sur le chemin vers Pâques.
Ce Chemin de croix, composé de quinze stations, a été acheté par l’Association des Amis de l’église Saint-Nicolas aux artistes de « l’Artisanat de la Famille monastique de Bethléem de l’Assomption de la Vierge et de Saint Bruno ».

Marie-Odile

Donnons à l’église les moyens d’annoncer le Christ !

Cette interpellation qui figure sur les affiches et tracts de la campagne 2017 du « Denier de l’Eglise » est une invitation adressée à chacun de nous à contribuer à la vie matérielle des prêtres et des quelques laïcs salariés de notre Diocèse. Les tracts et enveloppes qui vous sont distribués aujourd’hui vous donnent toutes informations utiles et intéressantes sur cette très importante collecte annuelle.
Un grand merci à celles et ceux qui sont déjà « contributeurs au Denier » ainsi qu’à celles et ceux qui, à l’occasion de cette campagne 2017, le deviendront et permettront ainsi d’enrayer la diminution continue et très critique du nombre de contributeurs dont beaucoup sont très âgés.

DENIER_2017_AFFICHE_DIOCESE.jpg

LES JEUDIS DE L'INTERCESSION POUR LA PAROISSE

Le Père Guillaume propose depuis le jeudi 10 novembre un temps fort dans la semaine, qu'il présente "comme un puits d'adoration et d'intercession de toute la communauté paroissiale".

Dans son éditorial du Lien du 23 octobre, il soulignait que "Dans un monde de plus en plus incertain où la violence et les extrémismes se développent rapidement, il est urgent que nous prenions - ensemble - davantage de temps pour la prière, l’adoration et l’intercession en communion avec le Christ qui offre sa vie. C’est au soir du jeudi que le Christ entre dans sa passion en instituant l’Eucharistie et en lavant les pieds de ses disciples « pour la gloire de son Père et le salut de la multitude »".

Chaque jeudi, à Saint-Nicolas :
 à 18h00, un temps d’adoration et de confessions,
 à 19h00, la célébration de la messe. Elle remplacera la messe du jeudi matin.

messe_St_Nicolas.JPG

Pour que ce jeudi pas comme les autres s'ancre dans les habitudes des paroissiens, en particulier ceux qui rentrent de leur travail, les Mouvements et services sont invités à apporter leur contribution. Concrètement, un tableau planning sera disposé au fond des églises pour leur permettre de s'inscrire sur leur présence en équipe. A chaque messe, il sera demandé à l'un d'entre eux de se présenter, de préparer et de dire les intentions de prière en lien avec leur service et la vie de la Paroisse.
Quelques fois dans l'année, les jeudis seront plus riches encore avec en plus de la messe et de l'adoration, une collation partagée et un temps de formation et de partage entre équipes. Le premier jeudi pas comme les autres est déjà programmé le jeudi 8 décembre, jour de la solennité de l'Immaculée Conception.
Le mardi il n’y aura plus d’adoration, et la messe sera célébrée à 19h00 à Saint-Nicolas, afin que le père Guillaume puisse rencontrer les enfants du catéchisme.

L’équipe d’Animation Pastorale

Foi et Lumière : un supplément d'âme pour notre communauté

Bienvenue à nos amis de "Foi et Lumière" qui, à leur tour, font leur rentrée parmi nous, poursuivant ce long compagnonnage évoqué lors du rassemblement de notre doyenné le 8 décembre dernier. Le voici, in extenso :

En cette année du Jubilé diocésain, et plus encore que les autres années, nous avons multiplié les occasions de partage de nos activités avec nos amis handicapés de Foi et Lumière et leurs accompagnateurs. Et c'est une bénédiction pour la paroisse.
Une fois par mois, le groupe est invité à participer à nos célébrations. Ils délivrent une intention de prière, rédigée par eux. Cette année, leur venue a souvent coïncidé avec les messes des familles, où les enfants du catéchisme et leurs parents sont invités à titre personnel. Les aidants de Foi et Lumière pouvaient alors plus encore participer aux lectures et aux processions.
Un autre temps fort a été la galette paroissiale en janvier. En plus des échanges de voeux et des partages de galettes, nos amis de Foi et Lumière ont accepté de chanter et de réciter, en entraînant l'assistance avec eux. Ces exemples démontrent les bienfaits de la présence de Foi et Lumière dans notre communauté. Ce qui nous touche en particulier :
 c'est leur joie d'être avec nous et avec Dieu dans son église,
 c'est leur ferveur priante qui rend modeste les petits soucis des biens portants,
 c'est leur générosité qui se manifeste par leur plaisir d'échanger avec les paroissiens.

Foi et Lumière, en un mot, c'est un supplément d'âme pour notre communauté et nous rendons grâce à Dieu pour cela. Ajoutons qu'à la suite de ce complément, Nicole, depuis son fauteuil, a rendu grâce aussi pour l'accueil et la dignité donnés par notre communauté à la famille de Foi et Lumière.

DESSINE MOI MA PAROISSE !

C'est un exercice délicat auquel notre nouveau curé nous a conviés avec les représentants des 140 bénévoles engagés dans les Mouvements et Services. Il en ressort le portrait de l'âme de la paroisse et la liste des défis à relever.

Et d'abord, le périmètre de la paroisse : soit la commune du Plessis-Bouchard, mais aussi le quartier de Franconville entre chaussée Jules César et gare. La ville est paisible, le centre-ville est dynamique et la population hésite entre vieillissement et arrivée sensible de jeunes foyers. Le Plessis n'est pas une cité dortoir habituelle, même si Paris est à 20 km, car l'habitat est plutôt dispersé et le tissu associatif très développé. Les classes d'âge et les origines se diversifient progressivement, avec l'émergence de nouveaux quartiers et la création de logements sociaux.

Le_Plessis_vu_du_ciel.jpg
Dans la paroisse, c'est ce que les plus anciens constatent : la communauté se diversifie et dans une moindre mesure, rajeunit aussi. De génération en génération, la paroisse se veut accueillante et ouverte sur la cité et les autres cultures.
La réouverture de l'église Saint-Nicolas en 2011 par la commune, a permis d'animer un second lieu de prière et de célébration au coeur même du village, à la satisfaction des riverains et des fidèles attachés au patrimoine vivant. C'est pour cette raison que l'Association "Les Amis de l'Eglise Saint- Nicolas" est née, indépendante de l'église et de la mairie, afin de financer l'acquisition et la rénovation des mobiliers et objets de culte, et de rendre ainsi le lieu accueillant et esthétique.
L'ouverture sur les autres cultures et groupes spirituels, c'est par exemple, la musique, les chants et les spectacles offerts par nos amis togolais. C'est aussi la présence régulière à nos célébrations de nos amis handicapés de Foi et Lumière, dont l'optimisme et la foi sont revigorants pour toute la communauté.
L'esprit village qui y perdure est apprécié, et au-delà des kermesses et temps forts festifs toujours populaires, c'est la solidarité qui est belle quand elle est vécue par les paroissiens affectés par le deuil ou la maladie.

Mais la paroisse doit relever bien des défis pour consolider son dynamisme et sa pérennité. Continuer d'être accueillante, c'est bien, mais devenir plus appelante, c'est mieux ! Avec la croissance de la commune, les besoins de la vie pastorale augmentent et se diversifient. Mais des animateurs de Mouvements et Services en mission depuis des années et souvent âgés ont besoin de souffler et de passer le relais. Tout au long de l'année, la paroisse se doit d'appeler les nouvelles bonnes volontés, et l'éventail des talents nécessaires est immense : de la gestion des salles paroissiales à la catéchèse, en passant par le Conseil Economique et la communication. Nous sommes tous appelés à mettre un peu de nos talents au service de la communauté.

Autre défi : l'intégration des jeunes. Jeunes, depuis l'enfance jusqu'aux jeunes familles. De la liturgie aux espaces d'accueil, il faut savoir ce dont ils ont besoin et pouvoir y répondre. Des initiatives sont à encourager et promouvoir, tels que le baby-sitting paroissial, les rencontres entre jeunes couples, la parution du "Famil'Lien" à l'occasion des messes des familles. Les parents des enfants du Catéchisme et de l'Aumônerie sont aussi à associer au renouveau de la vie pastorale. Pour terminer, un défi prochain permettra de marquer le lien entre la paroisse d'hier et de demain. Il s'agit du lancement de notre année du Jubilé. Après celui du Diocèse, nous fêterons plus modestement celui de l'église Saint-François, 50 ans après sa construction. Ce sera un temps d'action de grâce mais aussi de fondation pour les futures générations, à l'exemple de celle qui en 1966 a pris en charge elle-même le projet d'une nouvelle église, puis plus tard, d'une salle paroissiale. Au tour des paroissiens d'aujourd'hui d'édifier le futur !

Michel Rocher, rapporteur

À vous qui arrivez dans notre paroisse

Soyez bienvenus et sachez que nous serons très heureux de faire connaissance !

Vous trouverez, dans l’entrée de l’église, sur le panneau de gauche, une présentation de notre paroisse et, sur la table, à droite, un « DEPLIANT » contenant toutes les informations utiles concernant notre communauté chrétienne.
A côté de ce dépliant : « LE LIEN », notre feuille paroissiale hebdomadaire (hors juillet et août) destinée à tous et « à emporter » ! Egalement disponible dans l’entrée de l’église : notre journal inter paroissial trimestriel distribué dans toutes les boîtes à lettres : « ENTRE VAL ET CLOCHERS ».
A noter aussi, pour les internautes : http://paroisse-plessis-bouchard.fr/