La communauté catholique du Plessis-Bouchard est heureuse de vous accueillir sur son site.

Vous y trouverez des renseignements sur la vie paroissiale, les messes et prières, les sacrements, les mouvements…

Mais ce site se veut surtout un espace de dialogue. N’hésitez pas à entrer en contact avec nous.

KERMESSE 2016 : c'est le 5 juin

Kermesse_2016.png

Pèlé 2016 : DES JEUNES DU FRAT ET DES MOINS JEUNES AU COUDE A COUDE

Nous revenons enchantés de notre pélé à Lourdes où nous étions partis à quatre, le lundi 25 avril, pour une semaine, avec le Père Mangès, par le train. Ce pélé diocésain qui avait pour thème : « Soyez miséricordieux comme le Père », rassemblait environ 650 personnes du Val-d’Oise : jeunes des aumôneries, malades de l’Hospitalité avec leurs accompagnateurs très dévoués et des pèlerins valides. Sur place, une belle surprise nous attendait : la présence du FRAT de la région parisienne : quelque 1500 jeunes qui remplissaient les rues de Lourdes, les animant de leur joyeuse présence. Et parmi eux, nos frateux de la paroisse et leurs accompagnateurs, avec qui, à l’occasion, nous avons été amenés à prier ou à échanger.

lourdes_foule.jpg
Plusieurs temps forts lors de ce pèlerinage : la messe de lancement du mardi matin où Mgr Lalanne nous a expliqué l’année sainte de la « Miséricorde » ; le passage de la Porte de la Miséricorde (Porte St-Michel, des sanctuaires), le mercredi avec, l’après-midi, un temps de réconciliation et la procession mariale aux flambeaux le soir ; le jeudi, un temps « puits de la parole » organisé dans les lieux d’hébergement, pour nous à l’hôtel, qui nous a permis d’échanger sur un passage de l’Evangile de Luc, et où le Père Mangès est venu nous rejoindre ; temps se terminant par le chemin de croix et une procession eucharistique l’après-midi. Des moments intenses aussi comme, lors d’une célébration, le surprenant silence des jeunes qui, invités au recueillement, ont immédiatement stoppé leurs bavardages pour se plonger dans la prière.

Mais aussi des temps festifs et de solidarité : une veillée à l’Hospitalité avec les personnes malades, âgées ; le sacrement des malades donné à quelque 80 personnes qui avaient désiré le recevoir ; une veillée joyeuse en diocèse le dernier jour. L’anniversaire des 50 ans de prêtrise du Père Jean-Pierre ne pouvait manquer d’être fêté dans ce cadre. Et Mgr Lalanne n’a pas voulu rater l’occasion d’être présent à la remise de petits cadeaux.

Yanick et Jacqueline

lourdes_FRAT.jpg

Les jeunes de la profession de foi (promo 2016) s’adressent à leurs parents.

A l’invitation du Père Mangés et de leurs animateurs d’Aumônerie, les jeunes de 5ème qui se sont engagés à suivre personnellement Jésus, lors de leur profession de foi célébrée vendredi 13 à l’église Saint-Nicolas, avaient accepté chacun, au cours de leur retraite à l’Ascension, d’écrire un message à leurs parents. Ceci, pour les remercier de les avoir mis sur le chemin de la foi et pour leur demander leur soutien sur la route qu’aujourd’hui, ils choisissent personnellement de prendre.

retraite_profession_de_foi.jpg

Dans leurs messages, des mercis :

« Merci de m’avoir baptisé et de m’avoir guidé tout le temps sur le chemin de la foi », « de m’avoir fait entrer dans la vie chrétienne », « de m’avoir inscrit au catéchisme », « de m’emmener à la messe », « de me montrer le chemin. Je vous aime fort », « Merci pour les années où vous m’avez poussé à aller au catéchisme, de m’avoir baptisé et de toujours me soutenir », « de l’éducation chrétienne reçue et de m’avoir poussé à continuer et d’être là pour moi », et « Merci pour tout ce que vous m’avez enseigné dans la foi ».

Mais aussi des demandes à être soutenus sur le chemin de la foi :
« Je vous demande de me tirer vers le haut », « Je voudrais qu’on fasse chez nous un coin de prière », « Aidez-moi à ne pas abandonner et de continuer l’Aumônerie », « Je vous demande de me pousser encore plus pour aller à la messe », « Je vous demande de m’apprendre plus de choses », « Soutenez-moi pour que je fasse ma confirmation », « Je voudrais qu’on puisse prier en famille ».

Ces souhaits d’enfants à leurs parents, ne peuvent-ils pas aussi tomber dans nos oreilles ? Notre communauté n’est-elle pas, elle aussi, appelée, à soutenir ces préados ? A condition bien sûr de commencer par chercher à les connaître ! Il s’agit de :

Mariane AKAKPO, Victor BAYEUL, Clémence BOURSEREAU, Shana CARVALHO, Pauline ESNARD, René GONÇALVÈS, Marine HAMEL, Benoît LECANU, Malo POTDVIN et Daniel VARELA.

DEMAIN, DES "POISSONS PILOTES" DE LA FOI

Ils étaient une douzaine de petits, de quatre à cinq ans, réunis dans une de nos salles du Bon pasteur le dimanche 10 avril, pour écouter Marie-Ange leur raconter une histoire arrivée aux disciples de Jésus. Alors que leur maître avait été crucifié et qu’ils ne se remettaient pas de sa mort, voilà qu’Il leur était apparu lorsqu’ils rentraient bredouilles de leur pêche. Un Jésus bien vivant, les encourageant à jeter leur filet dans un endroit précis où ils trouveraient des poissons et à venir en faire cuire sur le feu de braises qu’il avait allumé sur le rivage, afin de les manger ensemble.
peche_miraculeuse.jpg
Tiré de l’Evangile de Jean (21,1-19), cette histoire est pour Marie-Ange, l’occasion d’aborder avec les petits, le sens du partage, coloriages de dessins de poisson à l’appui. Aidée, dans cette activité, d’une maman, bénévole, fidèle de la première heure, à ce groupe des 4-6 ans et de Suzanne, préado. Et ce, pendant que, dans la salle à côté, la maman de celleci, Isabelle, s’applique avec Thérèse, une autre animatrice, à faire découvrir, aux plus grands de l’Eveil à la foi, ce même passage de l’Evangile mais avec un message différent. Ils apprennent qu’à l’image des disciples, ces pêcheurs qui avaient reconnu Jésus dans l’homme qui les attendait sur le rivage, ils peuvent, eux aussi, Le reconnaître présent et agissant aujourd’hui en eux et chez les autres. Et pour les aider à retenir ce message, il leur est proposé de réaliser chacun un poisson, à partir d’une petite assiette en carton. Un jeu, pour eux, que de découper dans celle-ci, à l’aide de ciseaux d’enfants, un poisson, en suivant des lignes préalablement tracées par les animatrices. Et si nous souhaitions à ces enfants de devenir demain des « poissons-pilotes » de la foi !

Jacqueline Huber

Entre Val & Clochers crie au secours !

Cette semaine, le numéro 43 a été mis en distribution dans les boîtes aux lettres du Plessis et de Franconville. Il propose un dossier sur la lutte contre les addictions, mais aussi un éloge de la tendresse en famille et une méditation sur la Miséricorde. Ce numéro 43 sera suivi de 2 autres en septembre et en décembre, mais la fin de l'année 2016 va coïncider avec l'échéance du contrat de 3 ans signé par les paroisses d'Eaubonne et du Plessis avec l'éditeur Bayard. Ensuite, c'est l'inconnu ...

Depuis le numéro 1 début 2005, l'équipe de rédaction comporte toujours les mêmes représentants pour Le Plessis : Jacqueline Huber, François Trauchessec et moi. Et forcément, après 4 mandats de 3 ans, nous nous lassons et tenons à engager une nouvelle équipe pour les 3 ans à venir. Chaque numéro (3 par an) demande la réalisation de 2 à 3 articles par personne et 3 réunions du comité de rédaction à Eaubonne. Et François ne tient plus à assurer les relations logistiques avec Bayard et l'organisation de la distribution d'EVEC sur la Paroisse.
Si vous voulez contribuer à la survie du seul support catholique proposé à tous les foyers de la commune, merci de vous manifester d'ici la fin du mois d'avril auprès de moi ou du Père Jean-Pierre.
Sans ce renouveau indispensable, la paroisse sera dans l'obligation de quitter la belle aventure d'EVEC. Alors, merci d'en parler et de vous interroger sur vos talents de plume et votre goût de communiquer avec les périphéries.

Michel Rocher

LE DENIER DE L’EGLISE

Voici que commence la période où est lancé le DENIER. Un bref rappel historique remet en place des idées reçues, pour ne pas le confondre avec diverses sollicitations que l’Eglise nous adresse.

En 1905 (sauf pour l’Alsace-Lorraine annexée depuis 1870 par le Reich allemand) est votée, au parlement, la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat. Ce dernier assure la liberté de culte de tous les citoyens mais déclare ne plus reconnaître ni subventionner aucune religion. Auparavant, le traitement des prêtres était pris en charge par l’Etat (même pendant la période révolutionnaire, après la nationalisation des biens de l’Eglise ! C’était aussi le cas – le sait-on – des régimes d’Europe de l’Est, pourtant persécuteurs, pendant la période communiste !). Pour permettre aux prêtres de ne pas avoir à gagner leur vie par un travail et de continuer à être à temps plein au service de l’Eglise, les fidèles de l’époque créèrent ce DENIER (appelé à l’époque « Denier du culte ») en s’engageant alors à le verser dans la continuité. Plus de 100 ans plus tard, le DENIER reste, avec les intentions de Messes que demandent les fidèles, l’unique moyen de subsistance des prêtres (actuellement 521€ brut par mois).


denier.jpg

Lire la suite »

DES "MOUVEMENTS ET SERVICES" APPELENT AU RENOUVEAU

Imaginez nos églises et nos offices sans la contribution des 140 personnes bénévoles actives dans la trentaine de Mouvements et Services que comporte notre Paroisse. Mais l'âge de la "deuxième retraite" a sonné pour beaucoup d'entre eux et ils appellent au rajeunissement de leur équipe. Lors de la réunion de rentrée des "Mouvements et services" de la Paroisse, le 25 septembre, le constat était général : des animateurs en mission depuis des années, le temps qui fait son oeuvre, le besoin de souffler. Et surtout, la conviction que les plus jeunes sont nécessaires pour que le travail continue.
conseil.jpg
Du côté des retraités, le Service Evangélique des Malades, le Mouvement Chrétien des retraités, l'Action Catholique des Femmes, l'Atelier Amitié voient leurs équipes s'affaiblir et pourtant, leurs valeurs doivent être transmises.
Qui va porter la communion aux aînés du Grand Clos ?
Qui va accompagner spirituellement les retraités et les femmes ?
Qui va fabriquer des objets dans un climat d'entraide pour le stand Paroisse du Marché de l'Avent.? C'est aux jeunes retraités de se poser ces questions et de voir comment ils veulent organiser leur nouveau temps libre en ménageant une petite place au service de la communauté. Et n'oublions pas que tous ces services constituent aussi une petite voie pour lutter contre la solitude des personnes âgées.

Du côté des familles et des plus jeunes, la priorité est l'intérêt des enfants. Les besoins de catéchisme et d'aumônerie sont là, exprimés par les parents et parfois, par les petits et les ados eux-mêmes. Comment leur répondre ? En cette rentrée, le catéchisme des 4ème/3ème subit l'absence d'animateur d'aumônerie. Un duo de parents ou un grand jeune est le bienvenu pour relancer la catéchèse qui l'an dernier était encore assurée dans la Paroisse. Pour le catéchisme, les bénévoles manquent parfois de soutiens et appellent les parents des enfants à s'impliquer dans l'animation. Pour une séance ou plusieurs, cette contribution peut être aussi un bel exemple d'engagement familial, pour le bien de tous. Et pour tous les âges, les opportunités de services ne manquent pas. Par exemple :
Qui veut participer à l'Accueil paroissial lors des heures de permanence ?
Qui veut accompagner les familles en deuil (avec l'EAFD) ?
Qui veut donner un coup de main à l'Art floral dans les églises et au ménage ?
Qui veut superviser les travaux et l'intendance dans les bâtiments paroissiaux ?
Quel que soit le service, les anciens accompagnent les nouveaux et la transition se fait en douceur, en fonction de la disponibilité de chacun.

Vous pouvez consulter le dépliant à disposition au fond des églises, avec les contacts pour tous les mouvements et services. Vous pouvez alors contacter leurs animateurs ou directement, le Père Jean-Pierre. Et que chacun se sache le bienvenu et aussi, le bénévole potentiel pour les propositions qu'il recevra. A vous de choisir.

Michel Rocher, pour l'Equipe d'Animation Pastorale

L'EGLISE SAINT NICOLAS: COMMENT LA FAIRE VIVRE ?

Comme l’église Saint-François, l’église Saint-Nicolas est ouverte tous les jours, de 9 h à 19 h.
Une nouvelle équipe est mise en place pour assurer l’ouverture et la fermeture des portes. D'autres paroissiens sont affectés au service du culte, car dès le 12 mai, celui-ci reprend ses droits dans l'église.

Saint_Nicolas_2.JPG
 La messe dominicale anticipée y sera désormais célébrée tous les samedis, à 18 heures, à partir de ce samedi 12 mai.
 Une messe dans la "forme extraordinaire" est célébrée une fois par mois environ un dimanche soir: cf agenda des messes dans le "Lien"
 D’autres cérémonies seront possibles sous certaines conditions. La permanence de l'Accueil dispose de toutes les informations pour les familles à ce sujet.
 Des réunions de prières pourront avoir lieu, profitant de sa dimension conviviale pour les petits groupes. Le Groupe Prière se réunit à Saint-Nicolas le 1er jeudi de chaque mois.

Si vous souhaitez organiser des rencontres d'un mouvement ou service de la Paroisse, si vous désirez contribuer au service cultuel ou matériel de l'église, vous pouvez vous adresser:
à Marie-Odile Gaillard ou au Père Jean-Pierre.

DSC_0058.JPG

LE DEPLIANT PAROISSIAL MIS A JOUR

Il est disponible au fond de l'église et actualisé au 1 mars 2015 Il reprend les informations utiles sur la réouverture de l'église Saint Nicolas. Une fois encore, ce dépliant est représentatif de la richesse et de la diversité de plus de 30 mouvements et services sur la Paroisse.

DEPLIANT_PAROISSE_2015_03_06.pdf

À vous qui arrivez dans notre paroisse

Soyez bienvenus et sachez que nous serons très heureux de faire connaissance !

Vous trouverez, dans l’entrée de l’église, sur le panneau de gauche, une présentation de notre paroisse et, sur la table, à droite, un « DEPLIANT » contenant toutes les informations utiles concernant notre communauté chrétienne.
A côté de ce dépliant : « LE LIEN », notre feuille paroissiale hebdomadaire (hors juillet et août) destinée à tous et « à emporter » ! Egalement disponible dans l’entrée de l’église : notre journal inter paroissial trimestriel distribué dans toutes les boîtes à lettres : « ENTRE VAL ET CLOCHERS ».
A noter aussi, pour les internautes : http://paroisse-plessis-bouchard.fr/